The Eternal Harvest – Lunar Tombfields

Fondé en plein de cœur de la pandémie, le duo Lunar Tombfields propose, par le biais des Acteurs de l’Ombre, son premier album, The Eternal Harvests. Quatre pistes profondes, ténébreuses, et pourtant terriblement séduisantes.

La moisson éternelle débute avec The Ancestral Conjuration : une longue introduction poétique avec une voix féminine douce et agréable. Puis l’on plonge dans la noirceur proposée par les deux musiciens. On sent que la composition est léchée, que l’exécution se veut la plus parfaite possible. C’est indéniable, nous sommes face à du black metal, et je dirais même du très bon. Quatorze minutes pour cette première piste, ce n’est pas rien ! L’enchaînement avec As The Spirit Wanes, The Form Appears se fait sans difficultés, le duo prenant la peine de nous créer, à chaque fois, un nouvel univers dans lequel nous baigner avec délice. Ici durant un peu moins de dix minutes nous allons de nouveau nous retrouver face à une longue intro, puis le metal du combo reprend le dessus et nous emporte. Personnellement je suis particulièrement fan de la composition des morceaux, de la manière dont les musiciens alternent entre moments sombres et plus poétiques, proposant un monde bien à eux.

A Dialogue With The Wounded Stars qui vient ensuite ne garde pas tout à fait la même recette puisque l’on attaque de suite sur un guitare puissante, énervée, qui va se poursuivre tout au long du morceau. De nouveau on est embarqué par la sombre poésie qui se dégage des notes qui nous sont proposées. La conclusion de l’album vient avec Drowning In The Wake of Dreams. Le son se fait plus purement black metal au départ mais l’on garde de sublimes envolées par la suite. La petite intervention de Paul Atréides de Dune (« Father, the sleeper has awaken ») passe par ailleurs terriblement bien.

Lunar Tombfields est un projet venu de nulle part mais qui a de gros atouts à faire valoir sur la scène black metal actuelle et les voir signés chez les Acteurs de l’Ombre, label spécialisé du genre est une excellente nouvelle. The Eternal Harvest est un de ces albums magiques que l’on n’attend pas, mais qui vous prennent au débotté et vous retournent le cerveau et les oreilles pour le meilleur. Bravo au duo qui a produit un son aussi impeccable en tous cas !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.