Groupe de metalcore de Nantes ayant déjà eux EP à son actif, Affect se lance avec son premier album complet, L’Odyssée de l’espoir. Un mélange de metalcore et de rap, où le groupe chante en français. Il est des découvertes auxquelles on ne s’attend pas et qui nous séduisent. Cet album en fait indéniablement partie.

Ce début d’album propose un petit riff de guitare étrange et prenant sur son Prologue avant un petit flow de rap militant qui passe très très bien à l’oreille. Je ne suis pourtant pas fan de rap (c’est une surprise hein ?) mais là Affect a su me séduire et me surprendre. Puis la puissance vocale de L’Odyssée de l’espoir vient nous mettre une grande claque en pleine tête. Celle-ci est renforcé par le talent des musiciens qui chaloupent leur son, lui donnent un groove vraiment intéressant. On s’éloigne es compos metalcore plus classiques et grandiloquentes pour garder un côté hardcore au niveau des guitares. On retrouve le côté rap sur Naissance. Très clairement les nantais nous invitent à découvrir, avec le chant en français, la sincérité de leur musique et de leurs intentions. Et cet usage de la langue, avec un champ lexical large et précis, permet de passer le message de rébellion, de mal-être social. Tout s’enchaîne de nouveau avec Légitime et son flow de rap de nouveau très intéressant.

Le reste de l’album garde la même efficacité. Une piste comme Nos pensées grises vient proposer un rap intéressant renforcé par des riffs de guitare acérés, tandis que L’empire du mensonge par exemple voit le chanteur forcer plus sur sa voix pour redonner un côté metalcore à l’ensemble. Origine et Merci Part I viennent conclure la partie musicale pure de cet album e très belle façon. Etonnamment Origine se fait plus incisif au niveau des grattes, comme si cela laissait présager quelque chose de plus dur pour la suite de l’aventure du groupe. Merci Part I est un pur morceau de rapcore et Merci Part II vient tout simplement remercier à la fois musicalement mais aussi de manière plus posée, le public pour son soutien au groupe. Une initiative intéressante et bien amenée, que l’on retrouve trop peu souvent.

Affect est classé en metalcore mais personnellement je le classerai dans du rapcore, tant le mélange entre le rap du chanteur, très bien amenée et trouvé se mêle de manière à la fois intelligente et agréable à l’oreille aux riffs de guitare et à la batterie. L’Origine de l’espoir est une excellente surprise, que je n’ai absolument pas vue venir et qui m’a séduit du début à la fin. Le groupe sait ce qu’il veut, ne compte pas attendre que tout lui tombe tout cuit dans le bec et fait en sorte de faire passer son message pour notre plus grand plaisir. Je suis vraiment curieux de les découvrir sur scène afin de voir ce que peut rendre leur son depuis une fosse…

Thomas Riquet

Thomas Riquet

Passionné de cultures alternatives, Thomas dirige eMaginarock depuis 2008. Editeur, photographe, anthologiste, graphiste... ses casquettes ont été nombreuses dans sa vie, un peu comme un chapelier fou, mais avec toujours une ligne directrice qui s'est dégagée : faire découvrir les univers qu'il aime aux autres.

Un commentaire sur “L’Odyssée de l’espoir – Affect

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.