Entretien avec Bertrand, chanteur d’Abbygail

Bonjour, et merci de prendre quelques minutes pour répondre à mes questions. Est-ce que tu peux tout d’abord te présenter et nous expliquer ce que tu fais dans Abbygail ?
Bonjour, et merci pour cette interview. Je suis Bertrand, chanteur d’Abbygail, et ce depuis 2016. A part le EP de 2014, c’est ma voix que tu retrouves sur les 3 albums du groupe.

D’où vient le nom du groupe, à la fois un prénom et pourtant on se demande de quoi il s’agit avec ces ailes d’ange sur l’album ?

Nous voulions quelque chose de différent, et pas un nom de groupe finissant, notamment, avec la lettre A. En fait, nous voulions vraiment sortir des sentiers battus. Et, à contrario, nous avons opté pour un nom commençant par la 1ère lettre de l’alphabet. Le prénom Abigail nous plaisait, nous y avons ajouté un B, changé le I en Y, et l’affaire était jouée ! Les ailes, ce sont simplement celles de l’ange qui est notre mascotte depuis Electric Lady, notre 1er album.

Comment en es-tu venu au metal, à la fois en tant que fan et en tant que musicien ?

Je suis tombé dans la marmite du Rock’N’Roll il y a plus de 40 ans, en découvrant un certain …Back In Black. J’étais môme, mais j’ai vite pigé que ma vie allait être rythmée au son d’accords saturés. J’ai monté un 1er groupe avec mon frangin, nous faisions des covers. Puis 2 autres. Et, un jour, Pascal, bassiste et membre fondateur d’Abbygail, avec Luke, m’a proposé de rejoindre l’aventure Abby.

Comment définirais-tu la musique de Abbygail ? Personnellement je la définis comme du heavy old-school mais peut-être as-tu une autre vision ?

Tu as raison, notre recette est très old-school. Ce n’est pas un hasard si les fans et journalistes retrouvent du AC/DC, du Rainbow, ou encore du MSG dans notre musique. Je dirais que nous jouons du Hard-Rock, celui qui s’écoute en format vinyle. Néanmoins, nous essayons d’y apporter une touche de modernité. Avec respect et humilité. Même si chacun des membres a des goûts différents, et c’est tant mieux, le Hard-Rock reste notre tronc commun. Antho, notre batteur, du haut de ses 26 printemps, est un Die-Hard fan d’Aerosmith !! Un gamin qui écoute de la musique d’anciens.

Still Burning… est le nouvel album du groupe. Comment s’est passée son écriture ? Qui écrit la musique et qui se penche sur les paroles ?

Pour le coup, la pandémie a boosté notre créativité. Luke, guitariste et compositeur, nous a ‘pondu’ de quoi faire 4 albums !! Plus sérieusement, Luke est très exigeant envers lui-même. Dès qu’un morceau ne sonne pas comme il le souhaite, poubelle ! Une maquette est enregistrée, et elle est envoyée à chacun via les fichiers partagés. Chacun donne son avis, et si le morceau fait l’unanimité, nous enregistrons les parties de chant. De nouveau, le morceau est envoyé à chacun. Encore une fois, le morceau doit faire l’unanimité. Quant aux paroles, Luke et moi-même nous en sommes occupés.

Où trouves-tu l’inspiration quand il s’agit d’écrire de la musique ?

Je vais répondre de mon point de vue, à savoir les paroles. J’écoute le riff de Luke, la structure du morceau, et je laisse faire mon esprit. Nous n’avons pas de messages politiques ou vindicatifs. Je ne dis pas que nos sujets sont ‘légers’, mais ils se veulent positifs, ce n’est que du Rock’N’Roll. Sexe, bécanes, potes, sont des thèmes assez courants, non ? Toutefois, ce n’est pas notre unique fond de commerce. Un morceau raconte une histoire, et, à vrai dire, beaucoup sont en relation avec notre vécu. Certains faits d’actualité m’inspirent également. Mais, pour le coup, je ne porte pas de jugement. C’est à l’auditeur de se laisser aller là où il veut.

Quelle est ta piste préférée de l’album, et pourquoi ?

Question difficile. En fait, cela dépend de l’humeur du jour, belle réponse de Normand, n’est ce pas ? J’aime l’unité de cet album, et, sincèrement, je pense que les 12 titres sont chouettes. Alors, si je dois sortir un morceau, The Enemy You Love To Hate. Un texte très simple, très direct, et qui, je pense, fait mouche. Et si tu veux savoir qui est cet ennemi, c’est l’addiction. La musique de Luke, avec ce solo où tu sens le personnage sombrer, me fout les poils à chaque fois.

Des choses sont-elles prévues en termes de clip pour soutenir cet album ?

Oui, un clip devrait voir le jour en début d’année 2022. Nous réfléchissons encore sur la forme de celui-ci : images Live, clip scénarisé, ou encore clip with lyrics, il va falloir que l’on se décide enfin !!

Comment est-ce que vous avez travaillé sur l’artwork de cet album ? Et pourquoi ces ailes ?

Encore une fois, les ailes sont la représentation de l’ange, qui est notre mascotte. Pour cet artwork, nous voulions quelque chose de simple, sans être simpliste. Fond blanc, écriture en rouge, et les ailes. C’est Gabin Depauew qui a les dessiné, good job, Mate ! Et merci également à nos kids, Louise et Pauline, qui nous ont bien aidés pour cet album et sa réalisation.

Ça ressemblera à quoi un concert de Abbygail, quand vous aurez le droit d’en refaire ?

Et bien figure toi que nous avons déjà rejoué, et ce depuis le mois de Juin 2021. Un concert d’Abbygail, c’est 5 potes sur scène, aidés de 3 potes. C’est du Rock’N’Roll qui te fait taper du pied et secouer la tête, c’est le partage, la joie de vivre, c’est un max de nouveaux morceaux, c’est de la sueur et de l’énergie. What Else ? Festif à 200% !!

2021 a été très riche en sorties d’albums. Quel serait ton album de l’année ?

THE question !! Sachant que je suis boulimique de zique et que je passe de Journey à Behemoth … Alors, même si les nouveaux albums de Mastodon Alice Cooper, Thunder, Crazy Lixx, The Treatment, Cradle Of Filth sont énormes, et je pourrai t’en citer une foultitude, je dirai Victory, Gods Of Tomorrow, en 2ème position. And the winner is … The Quill, Earthrise.

Merci à toi et au plaisir de se rencontrer lors d’un concert !

Thomas Riquet

Thomas Riquet

Passionné de littératures de l'imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d'Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom. Ce faisant il assure également la direction littéraire d'anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *