Les flamands d’Aborted ont décidé, après le succès de Terrovision, de revenir sur le devant de la scène avec un petit EP trois titres, La Grande Mascarade. Brutal Death signifie souvent brutalité, violence et technicité dans vos oreilles. Eh bien cet EP ne fera pas exception à la règle, réjouissez-vous !

Gloom And The Art Of Tribulation vient directement nous balancer ses riffs agressifs dans les oreilles, la batterie se faisant impossiblement rapide, et la voix de Svencho nous délivre sa rage. Efficace, diablement technique et prenant. Serpent of Depravity continue sur le même type de rythmes, avec des breaks impressionnants. On sent que les musiciens maîtrisent leur sujet : c’est rapide, intense et brutal. Funeral Malediction vient conclure l’EP avec toujours cette batterie hyper rapide, ces guitares techniques, et ce chant rauque si particulier. Et ce petit solo de guitare…

Aborted aime bien soigner ses fans, et quand ils sortent un EP ils proposent de nouveaux morceaux, pas simplement des rééditions ou des lives. La Grande Mascarade est donc un succès total pour moi !

Thomas Riquet

Thomas Riquet

Passionné de littératures de l'imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d'Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom. Ce faisant il assure également la direction littéraire d'anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *