Duo originaire du Sud de la France, Stone Of A Bitch propose un rock électro des plus intéressant, et ce n’est pas leur nouvel EP, Intimalicious, qui va me faire dire le contraire !

Roses entame l’album avec un rythme rock très groovy, prenant et presque hypnotique. Les percussions sont bien présentes, avec une guitare parfaitement amenée par-dessus. Puis la voix de Chris vient se poser sur la musique et là c’est un pur enchantement. On voyage sur les ailes de leur musique et c’est particulièrement agréable. Poison Namaste propose une introduction très longue avant que la chanson proprement dite ne commence. On se retrouve face à une ambiance plus street punk, la voix se faisant plus rauque, plus saccadée. Surprenant après Roses mais loin d’être aberrant. Pulp Me In va également nous prendre à contre-pieds avec cette intro étrange, puis ce combo guitare/batterie très rapide, un chant tout aussi rythmé vient s’ajouter par la suite. Assez dansante cette piste nous prend de nouveau au dépourvu mais ça marche vraiment bien et correspond à l’univers proposé par le groupe. Silk & Silver qui vient ensuite invite à headbanguer plus franchement encore qu’auparavant : la guitare est lourde et puissante et le chant vient ensuite ajouter son sel. Et de nouveau la recette prend parfaitement. Conclusion de l’EP avec A-Twin et son intro électro, renforcée par une guitare tout aussi imposante que sur la piste précédente. On se retrouve avec ce que le groupe peut proposer de meilleur : un son massif, une voix magnifique, des compositions surprenantes et séduisantes.

En matière de rock alternatif Stone Of A Bitch connaît sa petite affaire, c’est certain. Cet EP en est la belle démonstration. Prenez le temps de jeter une oreille à Intimalicious, vous pourriez vous laisser autant séduire que moi !

Thomas Riquet

Thomas Riquet

Passionné de cultures alternatives, Thomas dirige eMaginarock depuis 2008. Editeur, photographe, anthologiste, graphiste... ses casquettes ont été nombreuses dans sa vie, un peu comme un chapelier fou, mais avec toujours une ligne directrice qui s'est dégagée : faire découvrir les univers qu'il aime aux autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.