Starship Troopers – Robert A. Heinlein

Je ne connaissais pas du tout le livre Starship Troopers. J’ai vu le film il y a bien des années, mais je ne savais pas que c’était une adaptation. Je préfère toujours découvrir les livres après les films, car ces derniers sont obligés de condenser et lire le livre permet alors d’en découvrir plus sur l’univers. Je n’avais pas trop d’attente donc en commençant ma lecture, m’attendant simplement à un récit d’aventure et de science-fiction.

Pour impressionner une fille et contrarier son père, le jeune Juan Rico s’engage dans l’Infanterie mobile, le corps d’armée réputé le plus dangereux. Après tout, il n’en a que pour deux ans, et la guerre est loin, aux confins de la galaxie. Mais tandis qu’il effectue ses classes et découvre la discipline sévère d’un bataillon d’élite, le conflit prend une nouvelle dimension, et le voilà embarqué dans une série de batailles mortelles qui le transformeront à jamais.

Sauf que pas du tout. Le film ne reprend que le postulat de base du livre (l’humanité est en guerre contre une race extraterrestre ressemblant à des araignées). On retrouve beaucoup moins d’action dans le livre, il y a beaucoup plus de réflexion philosophique sur la guerre, la violence, l’obéissance. On suit le jeune Rico depuis son enrôlement, mais il n’y a pas vraiment plus d’enjeu que ça. Il n’est qu’un soldat parmi tant d’autres. Au final, j’ai eu plus l’impression de lire un essai sur le militarisme et l’instruction militaire.

J’ai forcément été frustrée par cet aspect, car je m’attendais à découvrir tout un univers, une autre planète, une histoire, une race extraterrestre… Et au final, rien de tout ça. Tout est survolé. On sait par exemple que la situation de la Terre n’est pas glorieuse, mais il n’y a pas plus de détails que ça.

Tout ceci fait que c’est un peu compliqué de faire une critique du récit en lui-même, des événements, de la fluidité, etc., car il n’y a pas vraiment d’enjeu, ni d’intrigue. Même les combats sont racontés sous la forme de déplacement d’un bataillon d’infanterie, ce qui les rend compliqués à comprendre et à suivre.

Vous l’aurez compris, ce n’est pas le genre de livre que j’affectionne particulièrement, ni que je recherche. Je suis quand même contente de l’avoir lu, ne serait-ce que pour savoir d’où vient le film. Et si vous ne cherchez pas un livre de pur SF, mais plutôt une réflexion sur la guerre (surtout qu’il a été écrit en pleine Guerre Froide, un contexte particulier), n’hésitez pas !

Chloé Cloison

Tombée dans la lecture depuis toute petite, j’ai grandi au milieu de ces multiples univers. J’ai toujours eu un goût prononcé pour le fantastique et la fantasy, qui s’est développé au fil des années. Je me suis cependant ouverte sur d’autres styles, tels que la science-fiction et l’horreur. J’ai finalement fait de cet amour pour la langue mon métier en devenant traductrice. Et ça donne une bonne excuse pour rester vautrée pendant des heures sur un canapé/lit/fauteuil à dévorer un livre (et des cookies faits maison).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *