Vintage Trouble – Madame Robert – La Cigale – Paris – 17/03/2019

Arrivant un peu en retard à cause des vilains métros parisiens, je me mets rapidement en place devant la scène de La Cigale pour essayer de voler quelques clichés à Madame Robert, qui a débuté son show peu de temps avant. 

Il y a déjà foule dans la salle mais la fosse n’est pas tout à fait encore remplie, et ça n’empêche pas aux rockeurs de mettre l’ambiance. Les gens dansent au rythme de la guitare, appuyés par une batterie et une basse énergique pleine de bonnes ondes ! Certaines parties m’ont parfois fait penser à du Rockabilly, mais sans contrebasse. La claviériste semble plus motivée que jamais à réchauffer l’ambiance avec ses notes harmonieuses et ses back-vocaux !

Les gars ont bien conscience qu’ils ouvrent pour Vintage Trouble ce soir mais n’hésitent jamais à mettre l’ambiance qu’il faut pour chauffer les spectateurs déjà présents.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Dès que Ty, qui occupe le poste de chanteur motivé, arrive sur scène après ses musiciens, on sait que ça va envoyer du lourd. Les plus anciens titres s’alternent avec les plus récents tout le long d’une setlist cohérente et magique. Oui c’est le mot ! Sur scène comme dans la fosse ça danse et ça jumpe dans tous les sens ! Autant dire que le quintet de bluesmen est carrément prêt à enflammer les planches de La Cigale !


Le frontman, envahit d’une énergie extraordinaire, n’hésite pas à se jeter dans la fosse s’y promener à l’occasion ou grimper sur les balcons. Sa voix Bluesy s’accorde très bien avec les parties instrumentales, sorties tout droit des années 50-60. Son énergie inarrêtable se projette sur ses musiciens pendant près d’une heure et demie de show qui défile bien trop vite à mon goût. Sportif dans l’âme, il fait une démonstration de corde à sauter avec le câble de son micro ou simplement le fait de virevolter dans tous les sens donne une idée d’une pile électrique qui jamais ne s’arrête . En bref, il ne tient pas en place et c’est tant mieux !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

J’avoue qu’à un moment donné j’ai lâché mon appareil photo pour profiter pleinement du show. Parce que ce n’est pas vraiment le type de prestation que l’on peut voir habituellement. Je ne dis pas que le Metal ne peut pas être aussi énergique et entraînant, ça dépend de pas mal de facteurs (ou de factrices), je dis juste que le Blues Rock/Rythm’n’Blues ça envoie pas mal de steak de bois quand même !


Mais bon, c’est dommage, il fallait être là pour le voir!… et pour celles et ceux qui étaient présents, n’hésitez pas à donner votre avis sur ce concert de folie organisé par
Gérard Drouot Productions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *