Prophets of rage + Nova twins – Olympia – 8/08/2019

Gros rendez-vous ce 8 août à l’Olympia : les Prophets of Rage débarquent !

Comme deux ans plus tôt, ce sont les excellentes Nova Twins qui ouvrent la soirée, pour moi plus grand plaisir parce que j’adore ce qu’elles font. Le duo Britannique explosif (accompagné par un batteur pour l’occasion) débarque sur scène en tenues fluo et grands sourires pour chauffer la salle… et réussit très bien malgré le son d’une qualité plus que discutable ce soir qui ne rend pas honneur à leurs compositions. Le public est déjà bien dense et réagit très bien aux morceaux des filles.
Mon moment coup de cœur : lorsqu’elles jouent Thelma and Louise : c’est vraiment quelque chose de voir ce morceau exécuté exclusivement à la basse, même en le sachant.
Les Nova Twins ont vraiment une bonne performance scénique, même si l’espace de l’Olympia semble parfois un peu grand pour une si petite formation. Nul doute que dans une salle un peu plus petite l’ambiance serait vraiment exceptionnelle. À quand leur propre affiche ?

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’attente pour la tête d’affiche est longue et l’énergie retombe malheureusement.

Mais l’arrivée des Prophets of Rage est précédée par un DJ set mixant un peu toutes les influences du groupe. Le public se réveille avec en point d’orgue un extrait de Smells like Teen Spirit.
Personnellement je trouve que l’exercice traîne en longueur, 20 minutes à regarder un DJ seul en scène ça finit par me faire retomber l’excitation, je suis plus dans l’attente qu’il se passe autre chose comme l’arrivée du groupe.

Quand enfin les Prophets of Rage arrivent, l’Olympia explose. Tom Morello est particulièrement applaudi.
Ils démarrent directement avec le morceau Prophets of Rage, repris par la foule. Mais le son reste plus que moyen, saturé et ne rend pas honneur aux morceaux du groupe. Qu’importe, le public saute dans tous les sens et le sol si particulier de l’Olympia bouge sous nos pieds.
L’ambiance reste explosive sur Testify et surtout Unfuck the World.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Malheureusement pour moi l’accréditation photo ne me permet pas de rester plus longtemps que les trois premiers morceaux mais je quitte une ambiance déjantée où les fans du groupe vivent à fond ce concert malgré le son plus brouillon que ce que Prophets of Rage mérite.

Un grand merci à Gérard Drouot Productions pour l’accréditation et à l’Olympia pour l’accueil!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *