Employed To Serve + Except One – La Boule Noire – 26/04/2019

Petite soirée placée sous le sceau du hardcore à La Boule Noire en cette fin avril. Les anglais de Employed to Serve viennent nous rendre visites, quelques semaines avant leur date au Hellfest, et ce sera à Except One que reviendra la tâche d’ouvrir pour eux et devant leur public parisien.

Petit retard au décollage pour la soirée avec une ouverture tardive des portes, mais bien vite Except One s’installe sur les planches et vient nous en mettre plein les oreilles. Ils sont motivés comme jamais et visiblement leur public est aussi au rendez-vous, la Boule Noire se remplissant de plus en plus. Le groupe joue proprement, le chant d’Estelle passe bien également et on voit clairement la progression ascendante du groupe depuis les premières dates que j’ai pu voir avec eux. Et point, assez agréable : ils jouent ensemble. En effet trop de groupes sont composés de musiciens qui jouent chacun dans leur coin, concentré sur leur musique, mais ici rien de tout cela : ils jouent dans un bel ensemble et nous envoie un gros son tout en prenant visiblement beaucoup de plaisir à le faire. Le set se fait au final trop court, peut-être à cause du retard et la bande quitte la scène après une petite photo souvenir.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Changement de plateau et c’est au tour d’Employed To Serve d’entrer sur scène et là je dois dire que ce fut pour moi une énorme déception. Dès qu’une mélodie intéressante commence, ils la coupent pour changer de tempo, la chanteuse n’a pas forcément le coffre nécessaire pour assurer ses parties vocales, et surtout ils se contentent de faire leur set de manière mécanique. Aucun musicien ne regarde les autres, il n’y a aucune communion avec le public et cela se ressent clairement dans la fosse puisque la foule s’est clairsemée malgré quelques fans irréductibles. Le groupe quitte la scène en toute discrétion pour le coup et je trouve cela dommage car ils jouaient quand même bien, malgré que cela ne soit pas ma came.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Retour à la réalité en remontant les escaliers, en attendant le prochain concert !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *