Entretien avec Rico, guitariste de Flayed

C’est par une froide soirée d’hiver qu’après avoir apprécié le savant rock du groupe Flayed, sur XI Million, j’ai fini par me décider à leur envoyer quelques questions. Et c’est Rico qui a répondu, avec une amabilité et une sincérité exemplaire, nous expliquant par le menu ce qu’est FLayed, comment se passe leuyr travail, mais aussi leur vie en tant que musiciens. Regalez-vous avec cette petite interview !

eMaginarock : Bonjour, et merci de prendre quelques minutes pour répondre à ces quelques questions. Pourrais-tu tout d’abord te présenter et nous expliquer comment tu en es venu à la musique, et plus particulièrement au rock ?

Rico : Bonjour, je suis Rico et je suis guitariste rythmique dans Flayed. Dans mon enfance mon père écoutait beaucoup les Beatles et les Floyd, ma mère chantait le fado à la maison, et aussi mon oncle qui, quant à lui était plus sur les Stones.

Tout ça pour dire que ça ne m’a pas empêché d’écouter quelques trucs bien dégueulasses, mais je vais encore le garder secret.

Quelques années plus tard en 1992, une amie au Portugal m’a fait découvrir les Guns n’ Roses. Je me souviens très bien : c’était le morceau Civil War. J’étais scotché, et c’est ce jour là que l’envie de jouer de la guitare s’est réveillée.

C’est seulement à mes 17 ans que j’ai pu me payer ma première guitare, mon frère jouait de la batterie depuis 2 ans avec un ami, alors par chance j’ai pu jouer en groupe direct alors que je ne savais pas faire un accord, ( Ô santa maria !! mais quel bordel !!) Nous avons donc monté ce groupe, FEANOR, qui est toujours en vie aujourd’hui. Le style à beaucoup évolué au fil des ans, pour faire court du métal au jazz ; j’ai beaucoup appris avec ce groupe.

J’avais un autre groupe aussi de Rock qui s’appelait Big Balls, où je jouais déjà avec Charly notre bassiste.

Avant Flayed je jouais dans un groupe de la scène lyonnais pop rock A*Song and the B-sides,

eMaginarock : Tu es membre du groupe Flayed. Pourrais-tu nous expliquer d’où vient à la fois ce nom ? A-t-il une signification particulière pour les membres du groupe ?

Rico : Le nom Flayed est un hommage à notre pote qui a voulut partir dans une autre dimension ; il était vraiment écorché, et surtout avait les meilleurs blagues au monde (rire).

Il était aussi notre batteur dans Big Balls.

eMaginarock : XI Million vient de sortir. Comment pourrais-tu le définir ?

Rico : C’est un EP où nous avons deux nouveaux titres, deux autres venant des sessions Monster Man, et nous avons ajouté une petite reprise des Creedence.

Cet EP peut nous donner les couleurs de notre prochain album.

eMaginarock : Quelles sont les influences, tant musicales que littéraires, du groupe ?

Rico : Nous avons vraiment des personnalités différentes, donc des influences différentes, y a qu’à voir nos gueules ! En tous cas, ce qui est certain c’est que notre amour pour le rock n’ roll est pleinement partagé.

Concernant les textes, Renato nous raconte ses petites histoires de la vie, elles sont très personnelles.

Sauf pour le titre XI Million qui est une exception.

eMaginarock : Comment s’est passée l’écriture de cet album ? Qui a écrit la musique et qui s’est chargé des paroles ?

Rico : Comme pour Symphony for the Flayed(2014) et Monster Man(2015), c’est Julien notre guitariste soliste qui compose la musique de Flayed, et c’est une formule qui semble fonctionner car nous arrivons à sortir du nouveau matériel chaque année. Nous sommes des potes depuis plus de 15 ans déjà, c’est ouf !

Plus l’aventure continue plus il arrive à composer en fonction de chacun de nous, j’en apprends tous les jours maintenant. Je vais croiser les doigts pour que l’on arrive à maintenir ce rythme.

eMaginarock : La cover de l’album est très réussie. Qui l’a réalisée et comment s’est passé le travail avec cet artiste ?

Rico : C’est HK du Vamacara studio (encore lui !) qui s’occupe depuis le début de nos artworks et maintenant du mix/master de nos skeud. C’est d’une facilité extrême de bosser avec cet homme-là, puisqu’on lui fait écouter la musique et il nous pond un artwork qui colle dès le premier jet !

eMaginarock : Point de vue clip, Flayed en est où ?

Rico : Pour pas tricher : j’en sais rien. Je peux juste dire qu’il sortira peut-être un jour.

eMaginarock : Et tant qu’on parle de date, quand pourra-t-on découvrir Flayed sur scène ?

Rico : Nous rentrons tout juste de 3 dates où nous avons fini à Lille pour la 3ème édition du KAOTOXIN FEST. Malheureusement c’est fini pour 2016, maintenant on va se pencher sur le 3ème album et essayer de faire quelques festivals cet été, ce serait superbe.

eMaginarock : Pourrais-tu, en cinq mots, nous dire pourquoi les lecteurs de eMaginarock devraient absolument jeter une oreille sur XI Million ?

Rico : À fort volume il réveille nos sens situés aux dessous de la ceinture.

eMaginarock : Quel est ton pire souvenir en temps que musicien, sur scène ?

Rico : Lors d’une fête d’anniversaire. J’avais 20 ans peut-être. Nous avons monté une petite scène, on jammait ensemble et, une fois, j’ai retrouvé le manche de ma LesPaul Cutom cassé alors que je venais juste de me l’offrir. J’avais donc plus un rond, et plus de guitare. C’est con mais c’est la seule fois où j’ai pleuré pour du matériel. J’ai jamais pu savoir qui me l’avait pété et quelques années plus tard, en 2014, j’ai fini par le re-casser juste avant de monter sur scène avec FLAYED lors du SEYSSUEL FEST, c’était peut-être notre troisième concert.

eMaginarock : Comment se passe, pour toi, la gestion entre vie personnelle, professionnelle et musicale ? Ce n’est pas trop compliqué ?

Rico : C’est surtout compliqué pour ma Querida (chérie en portugais), du fait que quasi tous mes congés sont utilisés pour le groupe, ce qui nous laisse peu de temps pour partir ensemble.

Mais comme on dit, on ne peut pas avoir le beurre et l’argent du beurre et le sourire de la crémière

(rire)

eMaginarock : Merci d’avoir pris le temps de répondre à ces quelques questions, et je vous souhaite toute la réussite possible avec cet album. !

Rico : Merci à vous, et à tous les lecteurs d’eMaginarock ! Rock or Die !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *