Avengers

96094Premier film d’une série qui n’en fini plus de faire des petits, Avengers en impose avec sa pleïade d’acteurs reconnus et sa furie d’effets spéciaux.

Loki, frère maudit de Thor et ennemi juré de l’humanité conclut une alliance avec le chef des Chitauris, des extra-terrestres. Leur but commun est de s’emparer du Tesseract, un cube aux propriétés magiques que Loki juge être sa propriété mais qui est en possession des humains. C’est à son étude que travaille d’ailleurs le SHIELD dirigé par Nick Fury. Soudain, le Tesseract réagit et provoque une fissure qui permet à Loki de pénétrer les murs pourtant bien gardés du SHIELD. Usant de son spectre, Loki tue tous ceux qui s’opposent à lui et envoûte Clint Barton-Hawkeye pour qu’il l’aide à s’enfuir avec le Tesseract et le scientifique chargé de son étude. Les dégâts provoqués par le cube sont d’une telle ampleur que Nick Fury sait n’avoir qu’un recours pour le récupérer : réunir les éléments d’élites du monde entier sous le nom de code Avengers. Mais la tâche n’est pas simple. Car si Natasha Romanoff-Black Widow et Steve Rogers-Captain America sont faciles à trouver et à convaincre, il n’en est pas de même avec le flegmatique Tony Stark-Iron Man ou l’insaisissable Bruce Banner-Hulk. Néanmoins, ces héros aux étranges capacités acceptent de se réunir au sein du SHIELD. Thor se joint aussi à eux, persuadé qu’ils ne sont pas de taille à affronter un demi-dieu comme son frère. Ensemble, ils parviennent même à capturer Loki mais réalisent bientôt qu’ils se sont fait piéger… Les Avengers parviendront-ils à mettre leurs sentiments et orgueil de côté pour œuvrer en équipe ? Rien n’est moins sûr…

4148-1

 

Avengers-un-film-contre-l-adoption_portrait_w532

Super production taillée aux petits oignons pour entrer dans le moule bien lucratif et très populaire des films de super héros usant à loisir des aventures comics de tous ces personnages fascinants, Avengers s’insère entre les films consacrés aux aventures d’un seul de ces héros à la fois. Avec un scénario qui prend temporellement place entre ces autres films sans pour autant égarer le spectateur qui ne les aurait pas vus, on peut dire qu’Avengers ne boude pas son plaisir.
Le premier grand atout de cet opus se résume donc en deux mots, super héros, et induit divertissement assuré. Vient ensuite le casting de luxe. Une affiche présentant des pointures telles que Scarlett Johansson (Black Widow), Robert Downey Jr. (Iron Man), Chris Evans (Captain America), Mark Ruffalo (Hulk), Chris Hemsworth (Thor), Jeremy Renner (Hawkeye), Samuel L. Jackson (Nick Fury) ou encore Stellan Skarsgard (Docteur Selvig) a de quoi rameuter du monde en salles ! Alors qu’il était autrefois rare qu’un même acteur reprenne son personnage au-delà de trois films, la licence des super héros Marvel sait convaincre de telle sorte que le public retrouve les visages auxquels il s’est attaché et qui incarnent si bien ses personnages fétiches.

EMI_338061

 

HCB_dev_standard_Fury_slapcomp1_v002_1400

Andy-Serkis-aide-Mark-Ruffalo-a-jouer-Hulk-dans-Avengers-2_portrait_w532
Nouveaux venus dans la galaxie Marvel sur grand écran, Scarlett Johansson, Jeremy Renner, Samuel L. Jackson et Mark Ruffalo se fondent à merveille au milieu de la fine équipe. Pas réellement conformes au costume de super héros puisque dénués de pouvoirs spéciaux mais très habiles dans leur partie, Scarlett Johansson et Jeremy Renner déploient une jolie palette d’exploits physiques façon corps à corps et tir à l’arc acrobatiques. Samuel L. Jackson, fidèle à lui-même, compte surtout sur sa capacité à modifier subtilement son apparence mais Mark Ruffalo, visage plutôt inattendu dans ce type de film, ne rate pas son coup. Un Bruce Banner conscient de sa dangerosité, scientifique de génie, rarement souriant mais soucieux du bien commun, tout ce qu’il faut pour crédibiliser son interprétation du fameux phénomène vert.

avengers-critique-avis-film-3
Du côté des fidèles au poste, rien de bien notable, ils réendossent leur costume comme une seconde peau, plaisir pour les fans, sympathique pour les autres mais si le scénario joue sur les traits de caractère opposant les héros, on a la vague impression que cela reste sans finesse et quelque peu… bateau voir puéril. Evidemment, le monde des super héros n’est jamais bien sérieux dans l’absolu mais pour y croire pleinement en tant que spectateur, il manque un zest dramatique qui peine à se frayer un chemin.

image14aj
Heureusement, les rares instants de réflexion favorisent une action omniprésente et balaient les nuances brouillonnes. Car ça n’arrête pas ! Cascades, explosions, enchaînements de mouvements dans des corps à corps puissants, duels et autres poursuites sur engins volants extra-terrestres, on frissonne et savoure chaque plan. S’y ajoutent de très belles images tantôt de complexes futuristes façon héliporteur du SHIELD tantôt d’un Hulk transformé, vert et géant, agressif et… Brrr ou de combats entre les gratte-ciels de Manhattan, avec un bon suspense quant au devenir du fameux Tesseract destructeur.

Avengers est un film très esthétique, qui s’appuie essentiellement sur le prestige de ses têtes d’affiche et une action maîtresse en toutes circonstances. A la différence de ses cousins Batman version Nolan ou Burton, et conformément à la politique d’adaptation définie par Marvel Studios, Avengers privilégie une fidélité au comic book, support originel qui a créé l’univers des super héros, simple, efficace, positif, divertissant avant tout.

The-Avengers-Movie-1-Team-Pose

 

Avengers

Réalisateur : Joss Whedon
Productions : Marvels Studios et Paramount Pictures
Scénario : Joss Whedon d’après une histoire de Zak Penn et Joss Whedon
Personnages originellement créés par : Stan Lee et Jack Kirby
Avec : Scarlett Johansson, Robert Downey Jr., Mark Ruffalo, Samuel L. Jackson, Chris Evans, Gwyneth Paltrow, Chris Hemsworth, Tom Hiddleston, Jeremy Renner…
Photographie : Seamus McGarvey
Musique : Alan Silvestri
Sortie France : 25 avril 2012

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *