Entretien avec Olof Mörck du groupe Amaranthe

IMG_0755A l’occasion de la promotion de leur dernier album, Massive Addictive, qui sort début octobre, nous avons pu rencontrer lors de sa visite à Paris Olof Mörck, l’un des fondateurs du groupe.

eMaginarock : Bonjour Olof, et merci de répondre à nos questions. Comment vous est venue l’idée de cet album, qui tranche finalement pas mal avec le dernier ?

Olof Mörck : Merci à toi de venir me rencontrer. L’idée de base de l’album est née en septembre 2013. Nous tentions de trouver une nouvelle voie pour notre musique afin de continuer à nous développer artistiquement. Nous en voulions pas refaire un équivalent de The Nexus car cela aurait été ennuyeux à la fois pour nous mais aussi pour les fans. Le but quand on est musicien est rester dynamique et créateur…

M. : Au sein du groupe qui travaille sur quoi, dans le processus créatif de vos albums ?

O.M. : Je bosse sur la musique, guitare et basse pour ma partie, avec Morten, Johan et Henrik tandis que Elize et Jake prennent en charge plus la partie paroles. Parfois je leur donne un coup de main afin que l’ensemble soit réellement cohérent.

Amaranthe-DDC-Video_600x320

M. : Un clip est prévu pour le premier single de l’album, intitulé Drop Dead Cynical. Que peux-tu nous dire dessus ?

O.M. : Le clip sort le 16 septembre et il est de nouveau réalisé par Patrick Ullaeus, qui a pris en charge nos clips précédents. Cette chanson est très rythmé donc vous vous retrouverez dans une ambiance de combat, pour lesquels on a fait venir plein de figurants. L’atmosphère est lourde, enflammée, bref, de quoi plaire à un maximum de nos fans. A chaque nouveau clip nous nous amusons beaucoup à tourner et celui-ci a fait partie des plus funs.

M. : Quelles sont vos chansons préférées de l’album ?

O.M. : Mes deux préférences vont à Drop Dead Cynical et Trinity même si j’apprécie vraiment tout l’album.

M. :Vous devez partir très bientôt en tournée ? Pouvez-vous nous expliquer quel sera votre trajet ?

O.M. : Nous allons commencer aux Etats-Unis en compagnie de Within Temptation, avant de partir pour le Japon. Puis un retour aux US est prévu avant de rebasculer vers l’Europe.

M. : Je me demandais : pourquoi il n’y avait jamais d’invités sur vos morceaux ? Beaucoup de groupes proposent à d’autres chanteurs ou chanteuses d’intervenir sur leurs morceaux (Within Temptation en est un excellent exemple d’ailleurs).

O.M. : C’est une volonté de notre part, même si nous avons eu des propositions. Le groupe Amaranthe est en lui-même un projet assez atypique donc proposer à d’autres d’intégrer ce projet est assez difficile. Mais je ne serais pas contre le fait que Sharon (Den Adel de Within Temptation) vienne chanter avec nous car je suis un grand fan. Par ailleurs je joue dans un autre groupe, Dragonland, mais c’est une musique différente.

M. : Justement le groupe est atypique et l’on peut voir apparaître assez régulièrement des critiques assez haineuses envers votre musique. Comment réagissez-vous à tout cela ?

O.M. :Ça nous fait rire essentiellement. Il est important de se fixer des challenges et Amaranthe est l’un d’eux donc nous continuerons dans notre voie sans écouter les critiques faites juste pour blesser. Si les gens n’aiment pas notre musique ils n’ont qu’à ne pas l’écouter…

M. : Quel a été votre meilleur concert ? Et le meilleur festival actuel selon vous ?

O.M. : Pour moi le meilleur concert que nous ayon fait c’est à La Cigale, ici à Paris, notamment avec cette version de la chanson Amaranthe que j’ai joué avec Elize au piano. Milan fut aussi un moment très fort puique elize était malade et pleurait sur scène de ne pas pouvoir chanter pour son public comme elle l’aurait souhaité. Pour ce qui est du festival c’est plus dur puisqu’ils sont tous exceptionnels. Parmi les meilleurs je citerais le Hellfest qui nous tente énormément mais que nous n’avons pas encore fait, Wacken qui est exceptionnel ou encore Grasspop.

M. : Merci Olof pour le temps que tu nous a consacré et bon courage pour la tournée qui s’annonce très prochainement !

Entretien réalisé par Thomas Riquet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *