Accueil / Livres / BD, comics & mangas / Tokyo Ghoul T3 – Sui Ishida
Bannière Institut de la Musique

Tokyo Ghoul T3 – Sui Ishida

ishidatokyoghoul03Nous remarquons d’abord le changement de style de couverture avec, cette fois, un personnage debout dans un contexte propre à faire penser à un ange. Il s’agit cependant d’une jeune goule. Hinami que Ken et ses amis protègent est en effet recherchée par les colombes qui n’ont pas hésité à exécuter sa mère alors que cette dernière protégeait sa fuite.

Alors que monsieur Yoshimura avait dissuadé les goules de se venger, Toka a néanmoins tué et attaqué des inspecteurs de la brigade des goules. Mais le redoutable Koreao Mado – dont nous en saurons un peu plus dans le présent volume – est intervenu et l’a blessée. Sa seule chance a été dans la fuite, mais l’urgent est dorénavant de protéger Hinami, maintenant orpheline, car Mado a tué ses deux parents.

Cela n’empêchera pas Toka et Ken de se rendre au quartier général du Centre de Contrôle des Goules. Même si cela peut sembler suicidaire, Toka a surtout dans l’idée de savoir si Hinami peut être facilement identifiée ou non. Cependant, cette intrusion en territoire ennemi ne sera pas sans conséquence, car les deux camps vont se pièger réciproquement. La mésaventure ne sera pas inutile, car elle permettra à Ken d’en savoir plus sur ses caractéristiques peu communes parmi les goules.

Nous verrons que les humains et les goules vivent chacun de leur côté même s’ils partagent la même ville et les mêmes lieux de vie. Ce sera par le dialogue que le doute sur le mal absolu que l’adversaire représente va commencer à infuser dans l’esprit de certains protagonistes. Je regrette une nouvelle fois un combat fort instructif qui se trouve gâché par un dessin brouillon qui gêne la compréhension de l’échange. C’est d’autant plus regrettable que le reste du volume est d’une bonne tenue. Nous découvrirons ici que les goules meurent en laissant des artefacts que certaines colombes apprennent à utiliser pour combattre. L’histoire ne s’essouffle toujours pas et nous en saurons plus dans le quatrième volume de Tokyo Ghoul à paraître en mars prochain.

Tokyo Ghoul T3
Sui Ishida
Traduction par Akiko Indei et Pierre Fernande
Glénat
Collection shonen manga
2014

6,90 €

Eldricht Tales

A propos de Chris

Chris a toujours apprécié les littératures de l’imaginaire, mais il lit également d’autres genres pour son plus grand plaisir. Il préfère le terme de critique à celui de chronique qui lui semble toujours trop consensuel. Non qu’il dise systématiquement du mal des auteurs, mais quand il tient une bonne daube ou une resucée maladroite alors il laisse la plume glisser dans de bien sombres humeurs. Comme tout lecteur passionné – ça lui arrive parfois – il n’aime rien tant que de devenir festivalier et d’aller à la rencontre des auteurs. Chris participe de temps à autre à des appels à texte et s’intéresse depuis peu à la photographie, histoire d’apprendre à cerner l’essentiel d’une situation comme d’un lieu. Enfin, il aime plus que tout le transgenre et espère avec une certaine impatience pouvoir être à l’origine de la découverte d’un auteur qui aurait l’audace d’écrire un roman policier avec des sorcières, des mutants et bien entendu quelques créatures extraterrestres aux mœurs exotiques, à défaut d’être douteuses.

Lisez aussi

Le voleur de dragon – Sianim tome 3 – Patricia Briggs

Seule survivante du massacre de son clan alors qu’elle était enfant, Rialla a vécu des …

Bretzel Blues – Rita Falk

        Dans « Choucroute maudite », publié par les éditions Mirobole en 2017, nous …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *