Intrigues à Port-Réal – Le trône de fer T6 – George R. R. Martin

martinletronedefer06Lorsque nous entrons dans cette troisième partie du Trône de Fer intitulée A Storm of Swords – ce qui pourrait littéralement se traduire par Une tempête de lames -, nous découvrons que la version française de l’œuvre de George R. R. Martin est ici composée de quatre volumes. C’est au premier que nous nous attacherons ici, les suivants seront commentés dans un avenir proche.

C’est donc par Intrigues à Port-Réal que nous allons commencer cette plongée dans le troisième livre. Il est à noter que la première édition française que nous devons aux Editions Pygmalion porte le titre de Les brigands. Les deux titres se valent tant il est vrai qu’un des personnages de cette saga va rencontrer des brigands, d’anciens soldats que la guerre a menés sur d’autres chemins que celui du sacrifice. D’autre part, et nous ne nous limiterons pas aux oreilles de Varys, Port-Réal est plus que jamais le lieu où le monde se partage entre les puissants dans la plus grande opacité.

Nous retrouvons la plupart des protagonistes alors qu’ils pansent leurs plaies et comptent leurs pertes après la superbe bataille, en grande partie navale, de Port-Réal. Les Lannister ont gagné grâce au soutien des alliés de Renly qui n’ont pas supporté son élimination par son propre frère, Stannis Baratheon. Ce volume sera l’occasion de mettre en avant deux seconds rôles tenus respectivement par Davos et par Brienne.

Ainsi Davos, l’ancien contrebandier qui sert Lord Stannis, a perdu ses fils lors de la bataille et il compte bien venger leur mort. Il ne va pas s’attaquer aux Lannister, mais à celle qui les a menés à leur funeste fin. On ne s’allie pas impunément avec le diable et Davos est bien décidé à mettre fin à cette influence néfaste qui nuit à son maître. Brienne, pour sa part, est fidèle à Catelyn Stark qui pense avoir perdu Bran et Rickon quand Theon Greyjoy en quête de la reconnaissance des siens a mis à sac Winterfell. Catelyn est avant tout une mère et pour permettre à ses filles de lui revenir – conformément aux engagements de Tyrion – décide d’organiser l’évasion de Jaime qu’elle fera accompagner de Brienne jusqu’à Port-Réal. Ce sera d’ailleurs l’occasion d’en apprendre un peu plus sur l’épisode qui fit de Jaime le Régicide.

On pourrait tant en dire, mais il ne faut pas déflorer ce récit riche, extrêmement dense. Un récit où nous verrons les périls se concrétiser, au Nord et à l’Ouest, mais où l’auteur introduit toujours de nouveaux personnages et de nouvelles possibilités avec notamment l’arrivée des Tyrell de Hautjardin et alors que les Dorniens ne sauraient tarder à venir enrichir la galerie de personnages. Je dois reconnaître que par moment j’ai été quelque peu perdu dans le récit, même si on en retrouve assez facilement le fil.

Une fois encore, les personnages, quel que soit leur camp, arrivent à être attachants et leurs destins nous intriguent. Nous verrons qu’être roi se mérite, que pour le rester il faut accepter des compromis et que des amitiés inattendues peuvent naître. C’est tout simplement la vie qui est ici mise en scène avec tous les effets spéciaux qu’autorise la fantasy. Et Dieu que c’est joliment agencé. Il convient de parler de la couverture qu’Olivier Frot a une nouvelle fois réalisée dans les tons sombres et tendant vers la monochromie. Ce crâne en armure dont l’épée est mise en avant ne manque pas de nous rappeler que même si une bataille a été gagnée, la guerre continue et que les combats passés ne sont peut-être que des escarmouches au regard des menaces à venir. Une belle restitution de l’ambiance, car l’auteur manipule avec audace, mais aussi réussite, les ambiances nous faisant passer des terres glacées du Nord à la Cour de Fort-Réal, d’une situation de combat à une rencontre des plus surprenantes. Ainsi se créé la légende sous la plume affûtée de George R. R. Martin.

Intrigues à Port-Réal – Le trône de fer T6
George R. R. Martin
Couverture illustrée par Olivier Frot
Traduction par Jean Sola
Editions J’ai lu
Collection Fantasy
2003

7,20 €

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *