Accueil / Livres / BD, comics & mangas / Deadman Wonderland 12 – Jinsei Kataoka et Kazuma Kondou
Bannière Institut de la Musique

Deadman Wonderland 12 – Jinsei Kataoka et Kazuma Kondou

kataokakondoudeadmanwonderland12Rinichiro Hagire, l’ancien directeur de Deadman Wonderland, qui occupe le corps de Toto Sakigami est bien décidé à prendre possession du corps de Ganta car il est la clé organique donnant l’accès à Mother Goose. La mère de Ganta a conçu ce programme informatique. Hagire est bien décidé à générer de nouveau un tremblement de terre dévastateur.

Mais Ganta et Senji sont bien déterminés à l’éliminer définitivement. Je vous épargne les autres détails de ce douzième volume, mais sachez que cela commence à devenir agaçant ces personnages presque morts, pour ne pas dire morts, et qui reviennent, même avec des membres en moins, encore et encore pour la baston. Je pense que nous sommes dans le bonus depuis quelques volumes et que s’il n’y avait pas la problématique de Mother Goose, il n’y aurait que peu d’intérêts à suivre cette histoire.

Les graphismes sont toujours splendides et précis. La mise en page est dynamique, le récit nerveux et les combats ultraviolents. Le travail est irréprochable, si ce n’est ce sentiment de toujours tourner en rond en passant d’un combat à l’attente du suivant. Les personnages restent complexes et sont toujours aussi attachants. Au milieu de tout cela, Shiro reste toujours aussi mystérieuse et Ganta devra faire, au final, un choix difficile.

Une suite honnête, mais redondante pour cette série pour laquelle les auteurs n’arrivent pas à écrire le mot « fin ». Il vaut mieux une belle fin – et nous l’avons passée, à mon avis, il y a quelques volumes de cela – que l’acharnement littéraire pour faire survivre une œuvre qui n’a plus besoin de se sublimer. D’autant que les six bonus qui clôturent le présent volume font preuve d’hermétisme quant au message qu’ils véhiculent et ne semblent avoir pour seule justification que d’occuper les quelques pages qui manquent au récit pour donner au lecteur l’impression d’en avoir pour son argent. Nous verrons bien ce que Jinsei Kataoka et Kazuma Kondou nous aurons concocté pour le treizième et dernier tome qui devrait paraître cette année en France.

Deadman Wonderland 12
Jinsei Kataoka et Kazuma Kondou
Traduction par Pascale Simon
Editions Kana
Collection Dark Kana
2014

6,85 €

Eldricht Tales

A propos de Chris

Chris a toujours apprécié les littératures de l’imaginaire, mais il lit également d’autres genres pour son plus grand plaisir. Il préfère le terme de critique à celui de chronique qui lui semble toujours trop consensuel. Non qu’il dise systématiquement du mal des auteurs, mais quand il tient une bonne daube ou une resucée maladroite alors il laisse la plume glisser dans de bien sombres humeurs. Comme tout lecteur passionné – ça lui arrive parfois – il n’aime rien tant que de devenir festivalier et d’aller à la rencontre des auteurs. Chris participe de temps à autre à des appels à texte et s’intéresse depuis peu à la photographie, histoire d’apprendre à cerner l’essentiel d’une situation comme d’un lieu. Enfin, il aime plus que tout le transgenre et espère avec une certaine impatience pouvoir être à l’origine de la découverte d’un auteur qui aurait l’audace d’écrire un roman policier avec des sorcières, des mutants et bien entendu quelques créatures extraterrestres aux mœurs exotiques, à défaut d’être douteuses.

Lisez aussi

Le voleur de dragon – Sianim tome 3 – Patricia Briggs

Seule survivante du massacre de son clan alors qu’elle était enfant, Rialla a vécu des …

Bretzel Blues – Rita Falk

        Dans « Choucroute maudite », publié par les éditions Mirobole en 2017, nous …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *