Pluto 8 – Naoki Urasawa et Osamu Tezuka

Astro, de retour, a percé tous les mystères de Pluto et pour sauver la terre de la destruction, il risque sa vie dans un ultime combat.
Au fond de son cœur, il garde le souvenir de ses amis disparus : Gesicht, Mont- Blanc, North 2, Brando, Hercule, Epsilon… !!
Voici le dernier tome d’une passionnante version XXIe siècle d’Astro Boy !!

Ce huitième et dernier volume de Pluto nous offre un final éblouissant. Astro est revenu à la vie grâce au Professeur Tenma qui lui a implanté la puce de Gesicht. Il a décidé de ne plus brider aucun de ses sentiments et d’aucuns craignent que ce soit la haine qui prenne le dessus. Et quand le robot le plus fort du monde est guidé par la haine que peut-il bien arriver ? D’autant qu’Astro passe les premiers instants de sa nouvelle vie à réécrire les formules mathématiques qui mènent à une arme redoutable, capable de détruire la terre entière.

L’inquiétude des autorités vient également de la disparition du Professeur Tenma alors que la terre tremble et qu’une vieille légende annonce l’arrivée d’une créature toute vouée à la vengeance. Qu’est-ce qui relie Darius XIV et le mystérieux ours en peluche maléfique que nous avons aperçu lors des épisodes précédents et quel est l’objectif de tout cela ? La destruction des robots ou celle de l’humanité dans son ensemble ?

Cet opus final vient clore une des séries mangas les plus relevées qui soient. Naoki Urasawa a pu rendre hommage à son maître, le regretté Osamu Tezuka, dont Astro est un des personnages internationalement reconnus. A partir d’un scénario original qu’il a bâti avec son ami Takashi Nagasaki, il a su nous tenir en haleine tout au long de cette série en ne ménageant pas les effets de surprise et surtout en n’hésitant pas à faire disparaître des personnages auxquels les lecteurs se sont attachés. Ensemble, ils ont réussi à donner aux robots une humanité et une émotion remarquable au travers de scènes et de situations originales.

Loin de moi l’idée de vous révéler l’apothéose qui attend le lecteur. Sachez simplement qu’une fois de plus la tension narrative va tenir jusqu’à la fin et que le temps de révélations est enfin arrivé et qu’elles seront à la hauteur de cette superbe série. Ce volume compte plus de pages que les précédents, mais cela n’empêche pas d’avoir un bonus en final avec une intervention de Takashi Nagasaki qui nous parle de sa rencontre avec le manga original consacré à Astro et comment cela a habité ses passions d’enfant et forgé sa vie d’adulte, jusqu’à ce jour où il comprend enfin, quarante ans plus tard, le sens de cette œuvre d’Osamu Tezuka.

Pluto 8
Naoki Urasawa et Osamu Tezuka
Traduction par Thibaud Desbief
Editions Kana
Collection Big Kana
2011

7,45 €

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *