Mélangeant intelligemment power et gothic metal le quintet italien Nocturna a sorti en ce début d’année son premier album, Daughters of the Night. Emmené par le duo de chanteuses Rehn Stillnight et Grace Darkling, le groupe nous propose d’entrer dans leur univers à travers huit pistes puissantes et bercées d’imaginaire fantastique.

Dès les premiers riffs de New Evil on sent bien que le groupe va se donner à fond dès le départ et nous envoyer du gros son. L’ambiance initiale posée par Spectral Ruins vole en éclat et on en prend plein les oreilles ! La manière dont les lignes de chant sont réparties entre les deux vocalistes est vraiment intéressantes et l’on se prend au jeu de leur musique entraînante. L’alchimie fonctionne et c’est là l’essentiel. Daughters of the Night reprend la même recette d’une guitare puissante et efficace renforcée par une section rythmique au taquet pour nous emmener sur les ailes de leur musique rejoindre les chanteuses qui achèvent de nous enjôler.

D’autres pistes sortent de l’ordinaire sur cet album et parviennent à nous convaincre. Ma préférence va à In This Tragedy avec son clavier magnifique qui ajoute à l’aspect gothique de la musique du groupe et à ces orchestrations impeccables que l’on retrouve régulièrement au fil de l’album. La conclusion sur The Trickster est elle aussi très bien faite, avec un rythme très saccadé appréciable et un final en apothéose. Dernière piste que je citerais : Sea of Fire, qui avec ses orchestrations sort un peu de ce que l’on a vu précédemment mais n’en est pas moins réjouissante à écouter et offre une pause dans l’album.

Nous sommes là face à un bon album pour commencer la carrière d’un groupe. Il ne révolutionnera pas le genre mais les capacités vocales des deux chanteuses et les compositions réussies en font au final une réussite de la première à la dernière piste.

Thomas Riquet

Thomas Riquet

Passionné de littératures de l'imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d'Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom. Ce faisant il assure également la direction littéraire d'anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *