Le trio poitevin Birdstone nous revient avec l’album Loss, un opus qui devrait plaire aux amateurs du genre !

J’ai bien apprécié l’atmosphère de cet album et son côté un peu vieux rock, ses rythmes sympathiques et entraînants. Les morceaux sont originaux dans leur constitution, ce que met parfaitement en valeur la voix éraillée du chanteur.

Avec Pyre, l’album commence doucement, sur des sonorités un peu blues, avant d’accélérer vers une rythmique plus soutenue. S’en suivent Madness et The trail, deux titres plus rock qui donnent envie de bouger !

Mes morceaux préférés sont sans conteste les deux derniers, de par leur originalité et leur contraste avec le reste de l’album.

Heaven commence de façon étrange, avec un chant presque crié aux mélodies un peu orientales et planantes, et se poursuit ainsi sur toute la durée du titre.

La chanson finale, Loss, est sans nul doute le morceau le plus riche de l’album. Beaucoup plus blues que les précédents, il commence avec des rythmes lents et atypiques, des mélodies parfois déchirantes. La seconde partie de la chanson se démarque par des rythmes et une instru beaucoup plus lourds, qui contrastent avec le début, jusqu’à basculer sur un solo de guitare électrique et des chœurs au mélodies assez poignantes.

Loss est donc un album original, que j’ai pris plaisir à écouter !

NokomisM

NokomisM

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.