Cage The Elephant + Swmrs – L’Olympia – le 24/02/2020

Annoncé complet un peu plus tôt dans la journée, ce soir se produit à L’Olympia, les excellents Cage The Elephant accompagné par Swmrs !

Commençons avec Swmrs, groupe d’Oakland en Californie, qui fait son bout de chemin vers le succès puisque déjà passé plusieurs fois à Paris. Nous retrouvons donc Cole Becker au chant, Joey Amstrong à la batterie, Seb Mueller à la basse, Max Becker à la guitare lead et Jakob Amstrong à la seconde guitare. Entrée originale du groupe sur California Dreamin’, le chanteur est une pile électrique, bouge dans tous les sens et envoie son énergie à pleine puissance pour chauffer le public ! Quelques mots en français, et la salle se partage en deux pour pogoter, danser ! Avant de lancer totalement la sauce, le chanteur prévient en français que la sécurité est importante et qu’ils sont prêt à arrêter le show pour sauver un fan ! Quelle prévenance ! La batterie annonce un bon punk rock avec sa voix criardement excellente ! Les rythmes sont soutenu et nous tiennent sur leur titre Lose Lose Lose ou bien  Un show électrisant, punk and rock and roll! 

La scène se dévoile pour Cage The Elephant, avec une estrade où la batterie surplombe le public, ainsi que le claviériste avec le bassiste. Sur le devant l’espace est vide et on va vite comprendre pourquoi ! Matt Shultz entre en scène plus que déchaîné ! Le groupe et le public sont autant survolté que le rythme effréné de la batterie. Matt Shultz entre en transe, saute, danse, cours partout, se roule par terre ! Passant même dans le pit et dans le public pour entonner son titre Too Late To Say Goodbye. Les décibels de L’Olympia s’envolent même jusqu’à 105 ! Chaque titre est une hymne dès les premières notes comme sur Trouble. Un groupe à vivre absolument en live ! 

 Merci à Live Nation et L‘Olympia pour cette soirée pure rock!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *