Les Petites Bourgades – Lucky Duck Games

Même si je suis un grand fan de ce qu’on appelle vulgairement l’améritrash, je suis également friand des jeux de placement et de gestion de ressources. Alors quand Lucky Duck games me propose de m’appesantir sur un de leurs derniers nés, Les Petites Bourgades, je ne pouvais pas résister à une telle invitation !

Qu’en est-il, donc ?

Les bâtiments pouvant être construits au cours de cette partie.

Maire d’une ville minuscule nichée au fin fond de la forêt, là où des créatures des bois sont venues trouver refuge, se protégeant ainsi des prédateurs qui menaçaient d’en faire leur repas du midi, vous vous trouvez confronté à un problème de taille, car au cœur de la forêt la place est limitée, et vous allez devoir faire preuve d’ingéniosité pour optimiser la construction de votre Bourgade.

Au niveau de matériel, déjà, c’est de qualité : du bois pour les meeples et les ressources, et de jolies cartes aux couleurs vives et chatoyantes, avec une DA très agréable à l’œil, qui donne un côté très gai à l’ensemble. C’est propre et chaleureux. Rien de tel pour attirer les plus jeunes.

Comment joue-t-on ?

Chaque joueur reçoit un plateau joueur (qui va servir à la construction de sa ville). Ensuite, les cartes des bâtiments à construire pour cette partie sont piochées dans leurs piles respectives (point intéressant, car cela permet un très grande rejouabilité !). Ensuite chaque joueur reçoit, au hasard, une carte Monument (un bâtiment spécial qui lui conférera certains avantages). Ensuite, c’est parti !

Et c’est là que ça se corse ^^

En effet, pour pouvoir construire un bâtiment, il va falloir respecter son plan (évidemment), et donc récupérer les ressources nécessaires (indiquées sur sa carte) et les agencer telles qu’indiqué sur votre plateau joueur.

Facile me direz-vous ?

Pas si simple que cela : en effet, chacun son tour, chaque joueur va décider de la ressource qui va être récupérée par tous les joueurs.

Vous n’êtes donc pas seul décisionnaire des ressources que vous allez obtenir, et ça, c’est fort !

Voilà une Petite Bourgade parfaitement agencée, donnant la victoire ! (Ce n’est pas la mienne ^^)

En effet, il va falloir planifier, anticiper, tout en cherchant à contrer vos adversaires. Loin d’être évident. Même si cette règle est simple, elle donne un sacrée profondeur au jeu, où on se rend vite finalement compte que nos choix peuvent pousser l’adversaire vers la victoire, en fin de compte.

D’autant que l’agencement de votre ville, il va bien falloir le penser. En effet, il ne s’agit pas de poser les bâtiments n’importe comme, à la volette, en espérant marquer des points comme ça ! Non, non, non, du tout :).

J’explique : chaque bâtiment, une fois construit, permet d’obtenir des points de victoire en fin de partie, ou d’obtenir certains avantages spécifiques (comme la capacité de stocker des ressources dont vous n’auriez pas besoin, par exemple). Mais il y a des conditions à l’obtention de ces PVs ou avantages. Par exemple, il faut que les maisons de campagne soient ravitaillées. Le puits ne rapporte des points que s’il est adjacent à une (des) maisons de campagne.

Pas simple, hein ? Non, et c’est ça qui est bien ^^ D’autant que la place est limitée dans votre Petite Bourgade (c’est un des aspects fondamentaux du jeu) et qu’il va donc bien falloir prévoir comment vous construisez. Et ne pas vous tromper (comme ça m’est arrivé, en plaçant un puits en plein milieu de chez moi :p )

Parce que quand vos ressources sont posées sur votre plateau de jeu (conformément au plan du bâtiment que vous voulez construire), vous pouvez passer à l’élaboration de ce dernier, mais il FAUT qu’il soit posé sur un des emplacements sur lesquels se trouvait une des ressources…

Il faut donc anticiper l’agencement de votre ville et planifier soigneusement la construction de vos bâtiments !

Vous voyez un peu le truc ? C’est simple, mais il y a de quoi vous mettre le cerveau à l’envers 🙂

D’autant que vous êtes obligé de poser les ressources que vous prenez à chaque tour sur votre plateau, et que si vous n’avez pas correctement prévu votre coup, vous risques de vous retrouver avec des emplacements occupés pour « rien » qui vont précipiter votre fin de partie (et la victoire d’un autre joueur) !

C’est ce que j’aime, dans ce genre de jeu : c’est que c’est facile de prise en main, les règles et les mécaniques sont limpides, mais par contre, ça demande un sacré bout de temps avant d’être maîtrisé !

Sachez que les possibilités offertes par les différents bâtiments et monuments sont TRÈS variées autant que multiples, ce qui garantit une variété et une rejouabilité exemplaires !

D’autant qu’il existe tout un tas de subtilités et de règles annexes (comme l’option de la cave, qui vous permet de stocker jusqu’à 2 ressources dont vous n’auriez pas besoin à côté de votre plateau et donc d’éviter de vous handicaper pour la suite), la règle du Hôtel de Ville  (avec l’adjonction de cartes ressources qui sont piochées et qui définissent donc aléatoirement les ressources récoltés au cours d’un tour donné), la possibilité de stocker des ressources sur les bâtiments, et d’autres encore, qui vont apporter de la profondeur au jeu !

Comme quoi, ce n’est pas forcément la peine d’avoir des règles de 15 pages pour faire un bon jeu.

Même si l’un n’empêche pas l’autre, il est vrai 😉

Vous l’aurez compris, Les Petites Bourgades a tout d’un grand jeu. C’est joli, simple de prise en main, et d’une grande finesse ! Une belle réussite de Lucky Duck Games !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *