Kissin’Dynamite + Blackrain – Petit Bain – 17/10/2019

En ce jeudi soir, je monte à bord d’une péniche, le Petit Bain à Paris, pour une soirée Glam/Hard avec le groupe Kissin’ Dynamite, accompagné de Blackrain pour l’ouverture. 

Beaucoup de monde, la fosse et les travées sont copieusement remplies, il n’est pas évident de trouver sa place pour shooter.
Blackrain démarre à 20h00. Ce groupe français aux multiples accents Hard, Glam et parfois Speed vient défendre sur scène son dernier album « Dying Breed ». Les fans sont calmes sur les premières chansons, c’est relativement figé dans la fosse mais au bout d’une bonne demi-heure le réveil sonne et le public entame la plupart des refrains avec les musiciens. Ces derniers ne sont pas en reste en nous montrant toute leur détermination à faire tanguer la péniche en envoyant de très bons riffs accompagnants la voix de Swan Hellion. Dommage pour le son en façade que je trouve un peu « encaissé » et qui manque d’ampleur. Les 45 minutes passent trop vite et se terminent par une reprise des Twisted Sisters (We’re gonna take it). Plutôt efficace pour clôturer ce show car le titre fait l’unanimité. Au final un bon set joué par des musiciens contents de retrouver Paris.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Extinction des lights, Kissin’ Dynamite va monter sur scène. Une musique d’ambiance, dont le thème est celui de leur titre I’ve got the Fire, se fait entendre. Et c’est sur ce même morceau que le groupe rentre et enflamme directement le Petit Bain pour être bien raccord avec la musique d’introduction. Oui, on est certain d’une chose après cette chanson, c’est que Kissin’ Dynamite est venu mettre le feu au Petit Bain ce soir. Ce groupe Glam/Hard/Heavy Metal originaire d’Allemagne enchaîne les chansons avec un plaisir non dissimulé. La section rythmique est très efficace. Les 2 guitaristes, alternant rythmiques et solos, sont très bons. Sous le charme de l’excellent chanteur Hannes Braun et de ses musiciens très communicatifs, le public est littéralement déchaîné. Les fans crient « Dynamite, Dynamite ». Bref, ça chauffe.
Après environ une demi-heure arrive une guest : la talentueuse Anna Brunner du groupe Exit Eden. Elle vient chanter sur Ecstasy, une chanson taillée pour la scène (comme les autres titres d’ailleurs) et apportera également son soutien vocal sur Sleaze Deluxe. Le show continue en faisant descendre un peu la pression avec Breaking the Silence. Le groupe se fend d’une ballade avec Heart of Stone accompagné d’un piano et d’une guitare acoustique. Pour terminer ce set, la mise en scène est de rigueur. Hannes Braun se drape d’une cape, porte un sceptre et vient prendre place sur un trône pour chanter I Will be King.
« Paris, vous voulez un… Encore ? » nous demande le chanteur. Carrément ! Et c’est reparti pour 2 chansons avec d’abord You’re not Alone et son superbe riff d’intro. Puis retour d’Anna Brunner sur Flying Colours qui marque le point culminant du concert donné par ce groupe haut en couleur. Le refrain de cette chanson (et son « Wo, wo-oh… ») me restera en tête tout au long du retour en voiture et ça c’est bon signe ! Chacun des musiciens prend le temps de saluer l’assistance avant de partir. Le public est aux anges, le groupe a le smile et moi aussi.
Avec ses 11 années d’existence, ce groupe extrêmement généreux sur scène, donne tout et sait communier avec son public. Il possède toutes les qualités pour nous offrir encore de beaux albums et des live mémorables à l’image de celui-ci. 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Je remercie Garmonbozia Inc., le Petit Bain, Blackrain et Kissin’ Dynamite pour cette soirée réellement explosive.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *