Fugue en Si mineur – Miss Fury – Corinna Bechko & Jonathan Lau

Graph Zeppelin a parmi ses habitude le fait de proposer des comics sortant un peu de l’ordinaire. Et quelque part avec ce premier tome de Miss Fury, Fugue en Si mineur, ils réussissent une fois de plus leur pari. Mêlant intelligemment comics de super-héros et enquête dans un New-York des années 40, cet album est vraiment sorti des standards auxquels je suis habitué tout en conservant certains codes.

NEW YORK, 1942. Alors que des plus braves New-yorkais embarquent pour l’Europe à bord de navires de guerre, la cité est laissée sans défense. Heureusement, il reste Miss Fury ! Cet alter ego de Marla Drake, agile, forte, rapide et courageuse, défend la ville contre les criminels et vandales de tous poils. C’est alors qu’une organisation sectaire d’espionnage industriel lance une campagne de terreur. Miss Fury sera-t-elle en mesure de contrer cet adversaire dont les caractéristiques dépassent tout entendement ? » Créée par Tarpe Mills et diffusée de 1941 à 1952, Miss Fury est citée comme le premier comics féminin (voire féministe). Sous la plume de Corinna Bechko et le crayon de Jonathan Lau redécouvrez cette héroïne hors du commun dans une saga contemporaine vivement saluée par la critique.

Cet album de Miss Fury nous fait découvrir le personnage principal, Marla Drake, qui travaille dans un cabinet privé de conception industrielle et qui porte également un costume lorsque le besoin d’utiliser ses poings se fait sentir. Alors les aficionados des comics de super-héros me diront que l’analogie physique entre Miss Fury et un mélange astucieux entre Batman et Catwoman est bien présente, ce que je ne peux nier, mais l’univers développé autour est intéressant. En effet au-delà de l’enquête que nous allons découvrir l’album nous plonge dans le mysticisme qui entoure le personnage lui-même et cela donne un sel intéressant à l’ensemble. Bien plus qu’une simple resucée de l’existant les deux auteurs nous proposent un album prenant, immersif et doté d’une véritable histoire, ce qui est toujours un plaisir. L’enquête justement va ajouter un sel tout ésotérique et la plongée de Marla dans cet univers ne va pas se faire sans mal !

Effectivement certains pourraient tout de même voir quelques facilités : l’héroïne ressemble beaucoup à Catwoman esthétiquement, les adeptes ont tout de fanatiques de Cthulhu, et l’aspect chamanique de l’initiation de Miss Fury m’a un peu rappelé Manimal et d’autres vieilles séries du même acabit. Et pourtant le mélange opère sa magie, nous invite à aller plus avant dans l’aventure, voire même à oublier les éventuelles références. Sans compter que graphiquement l’album est vraiment très propre, bien réalisé avec un dessin net et dynamique qui m’a vraiment beaucoup plu.

Cette Fugue en Si mineur est donc une belle introduction pour la nouvelle héroïne de Graph Zeppelin. L’album est sympathique, prenant et je suis vraiment curieux de voir ce qu’il va advenir désormais de Marla, ce qui est clairement le but d’une série non ? En tous cas Graph Zeppelin continue à en donner pour tous les goûts !

Miss Fury
Corinna Bechko & Jonathan Lau
Graph Zeppelin
2019

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *