Accueil / Livres / Fantasy / Chevauche-Brumes – Thibaud Latil-Nicolas
Bannière Institut de la Musique

Chevauche-Brumes – Thibaud Latil-Nicolas

Mnémos a pour habitude de nous inviter bien souvent à découvrir de nouvelles plumes, de nouveaux auteurs dont ils souhaitent publier le premier roman. C’est donc cette fois à Thibaud Latil-Nicolas de rejoindre les rangs des auteurs de l’éditeur avec Chevauche-Brumes, un premier roman plus qu’étonnant !

La couverture de Qistina Khalidah offre pour le coup une vision étonnante d’une scène de roman de fantasy : une charge vue du dessus. Cela surprend de prime abord mais cela passe parfaitement. Découvrons-en plus sur cette histoire tout d’abord avec la quatrième de couverture :

Au nord du Bleu–Royaume, la frontière est marquée par une brume noire et impénétrable, haute comme une montagne. De mémoire d’homme, il en a toujours été ainsi. Mais depuis quelques lunes, le brouillard semble se déchirer. Tandis que ce voile enfle et reflue tel un ressac malsain, de violents éclairs strient ses flancs dans de gigantesques spasmes. La nuée enfante alors des créatures immondes qui ravagent les campagnes et menacent d’engloutir le royaume tout entier.

La neuvième compagnie des légions du roy, une troupe de lansquenets aguerris au caractère bien trempé, aspire à un repos bien mérité après une campagne éprouvante. Pourtant, dernier recours d’un pouvoir aux abois, ordre lui est donné de s’opposer à ce fléau. Épaulée par des cavalières émérites et un mystérieux mage chargé d’étudier le phénomène, la troupe s’enfonce dans les terres du nord, vers cette étrange brume revenue à la vie.

Tous, de l’intendant au commandant, pressentent qu’ils se mettent en route pour leur dernier périple. Tous savent que du résultat de leurs actions dépendra le destin du royaume. Entre courage et résignation, camaraderie et terreur, ces femmes et ces hommes abandonnés par le sort, devront consentir à bien des sacrifices face à la terrible menace. En seront-ils capables ? Les légendes naissent du sang versé, de la cendre et de la boue.

Chevauche-Brumes est un roman franchement étonnant : une ambiance de fantasy, un univers militaire proche de la renaissance européenne, des personnages archétypaux mais étrangement attachants. Bref un ensemble d’éléments qui rendent ce premier titre assez spécial, en tous cas suffisamment pour qu’il intègre mes coups de cœur de ce début d’année. L’histoire est au final assez simple : une troupe de soldats face à l’inconnu, des ficelles scénaristiques de base donc assez éculées. Et pourtant l’auteur parvient sans conteste via des petites touches spécifiques à nous livrer un roman aux multiples tiroirs. Le tout début du roman, avec cette sanglante bataille qui nous permet d’être introduits auprès de la 10e compagnie, et dont le descriptif de la situation n’a pas été sans me rappeler la Campagne de Russie de Napoléon avec la retraite forcée, propose un double niveau de lecture qui le rend particulièrement intéressant. En effet nous sommes autant portés par la survie au combat du héros, que par la dimension stratégique de l’ensemble. Car il n’est pas forcément évident de faire vivre une bataille de cette manière je dirais que l’auteur fait déjà ici preuve de talent. Et le reste du roman ne va pas être en reste non plus ! En effet le premier combat au cœur de la brume est haletant, on le vit très clairement aux côtés des protagonistes dans toute son horreur. Lors des moments plus calme Thibaud Latil-Nicolas parvient également à nous proposer une vision à la fois humoristique et efficace de ces dialogues, de ces scènes de campements. L’ensemble de la trame scénaristique est intéressante et en tant que lecteur je me suis vraiment pris au jeu…

Mais ce qui fait également, et presque surtout, que ce roman est indéniablement excellent, ce sont les personnages. Comme je le disais plus tôt ils sont archétypaux pour beaucoup d’entre eux, et pourtant je me suis attaché au destin de chacun des membres de la Neuvième. Leurs caractères, bien définis et bien trempés, leurs attributs au sein de la compagnie, tout cela contribue à créer entre eux une émulation qui sert clairement l’avantage du roman et du scénario. Mention spéciale à XXX qui en tant que vétéran stoïque est juste génial !

Cette ultime phrase de la quatrième de couverture résume à mon sens parfaitement ce roman : Les légendes naissent du sang versé, de la cendre et de la boue. Chevauche-Brumes est un de ces coups de cœur auxquels on ne s’attend pas en tant que lecteur, un de ces premiers romans rares et étonnants qui viennent vous prendre, de la première à la dernière page et cela pour votre plus grand plaisir !

Chevauche-Brumes
Thibaud Latil-Nicolas
Ménmos
2019

Eldricht Tales

A propos de Thomas Riquet

Passionné de littératures de l'imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d'Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom. Ce faisant il assure également la direction littéraire d'anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Lisez aussi

Songs for the Dead Live – King Diamond

King Diamond est un monument parfois méconnu du metal. Chanteur dès le début des années …

Jacoozi – Brant Bjork

Jamais disque n’a mieux mérité son nom que le Jacoozi de Brant Bjork. Un disque …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *