addiction-kopper8Le quintet français de Kopper8 nous propose son premier album, empreint de rage et de volonté de faire de la bonne musique. Et avec Addiction on peut dire qu’ils ne se sont pas loupés car ils parviennent à séduire avec leurs riffs lourds et leur chant guttural.

La pochette de l’album est juste une magnifique réalisation graphique et artistique, qui m’a, à titre personnel, donné vraiment envie d’écouter cet album.

L’album débute fort avec Beast, morceau efficace où le chant hurlé impressionne d’entrée de jeu. Le refrain entraînant, les qualités musicales clairement affirmées et la précision de la réalisation donnent une première excellente impression sur ce Addiction. Vient ensuite, fort à propos, le titre éponyme, Addiction, qui surprend avec un début tout en douceur et délicatesse avant que des guitares lourdes nous emmènent toujours plus haut et que le chant prenne le relais. Du bon boulot. Suivit rapidement par La Haine et Hategod, deux morceaux aux titres finalement assez semblables thématiquement parlant mais musicalement différents. Avec Hategod on a affaire à un début de morceau plus tranquille avant que l’ensemble décolle grâce au chant de Tex. Des titres comme Patrie, Evangile ou encore Born to Die sont de vibrants moments d’écoute donnant ses lettres de noblesse à un groupe encore au début de sa carrière. On finit l’album avec L’éloge de la folie, petite ballade de moins de deux minutes qui nous heurte avec le contraste de son chant, alternant entre slam et chant hurlé.

Le CD se conclue sur deux remix provenant de leur premier EP, Amnesia et Requiem, qui sont dans la veine de ce que le groupe a proposé sur les pistes précédentes.

Cet Addiction est à mon sens une de mes très belles découverte de cette fin d’année 2015 : une bonne composition, des textes intéressants, une musique qui donne envie de headbanguer joyeusement. Pas grand-chose à redire à ce qui semble être la production d’un excellent groupe, encore en pleine maturation de sa musique. Personnellement je serais curieux de les voir sur scène, et surtout d’écouter ce qu’ils nous proposeront à l’avenir…

Addiction
Kopper8

2015