9782253022695-TL’Église ramusienne étend son pouvoir sur l’ensemble de la Normannie. Or dans les rangs mêmes de la hiérarchie ecclésiastique, certains commencent à douter de l’aspect moral de sa cause. Pendant ce temps, à l’est, la dernière armée de Torunnie campe devant les murs de sa capitale. À l’ouest, le roi Abeleyn s’efforce de garder la main sur son royaume rebelle et en ruine. La guerre contre les Medruks poursuit son cours impitoyable et sanguinaire. Enfin revenu de son interminable voyage, le navire dévasté de l’explorateur Hawkwood vient de jeter l’ancre dans le port d’Abrusio. Ils ne sont qu’une poignée de marins à avoir survécu, mais ils ne rentrent pas seuls. Des confins de l’ouest, une chose les a accompagnés dans la cale du navire… Série devenue culte, la fresque épique en cinq volumes des Monarchies divines ravira les amateurs d’une fantasy mature et sombre.

*attention, spoilers!*

Les Monarchies Divines se poursuivent avec un tome brillantissime où règne une ambiance guerrière pleine de fureur et de sang.

On en apprend un peu plus sur la religion du pays et celle des Medruks. La magie a un peu plus d’importance, principalement la lycanthropie et l’on retrouve avec grand plaisir Hawkwood et Bardolin de retour au pays. Plusieurs chapitres mettent notamment en avant leur fuite des terres maudites de l’Ouest. Une façon simple et rapide de reposer la psychologie de ces personnages. Le retour d’Abeleyn sur le trône d’Abrusio est un soulagement et finalement le seul point positif face à la grande guerre qui oppose la Torunnie aux Medruks.

Les personnages sont toujours aussi complexes et forcément de plus en plus attachants au bout de 4 tomes. Golophin le mage du roi et Bardolin sont deux grandes figures de la saga dont on suit les péripéties avec délectation. Si les figures féminines n’étaient jusqu’à maintenant pas suffisamment exploitées ou un peu extrêmes (la maîtresse comploteuse et la reine en manque d’amour), la balance est rééquilibrée grâce à Heria, ancienne épouse de Corfe devenue compagne du roi Médruk. Son sursaut de patriotisme nous permet de découvrir une femme forte et admirable, sans aucun préjugé, qui devient même ami avec un ancien commandant militaire Medruk.

La religion n’est plus autant au centre de l’intrigue, car la guerre la remplace. Les scènes de bataille sont épiques et particulièrement tendues.

Un quatrième tome qui tend vers une fin de saga indécise permettant de garder tout le suspens. Des dizaines de questions se bousculent dans l’esprit du lecteur!

Le Second Empire

Les Monarchies Divines – tome 4

de Paul Kearney

Éditions Le Livre de Poche 

7,10€