moitie-roi-abercrombieJoe Abercrombie est un peu le chouchou des amateurs de fantasy en ce moment tant son talent pour nous compter des histoires de violence et de mondes lointains est grand. La Moitié d’un Roi ne fait pas exception à cette « règle », lançant une nouvelle saga plus que passionnante…

La couverture de Dider Graffet est juste magnifique et mets à la fois en avant toute une partie du roman se déroulant sur le Vent du Sud, mais également le titre de la saga, La Mer Eclatée. Une véritable réussite qui donne réellement envie de plonger au coeur de ces eaux sombres pour écouter le récit qui va nous être conté. Et la présentation de l’éditeur nous en donne un petit aperçu :

« J’ai Fait le serment de venger la mort de mon père. Je suis peut-être la moitié d’un homme, mais ce serment était entier. »

Né faible aux yeux de son père, le prince Yarvi a juré de récupérer un trône dont il n’a pourtant jamais voulu. Mais il doit d’abord affronter la cruauté de sa propre famille, les humiliations de l’esclavage, ainsi que les eaux amères de la Mer Éclatée. Tout cela avec une seule main valide.

C’est au côté d’une étrange assemblée d’exclus et de marginaux, et non parmi les nobles de son rang, que Yarvi apprendra à être un homme – s’il survit aux épreuves de toutes sortes qui l’attendent…

La Moitié d’un Roi est dans la veine des autres trilogies de Joe Abercrombie : violent, sans concession et pourtant séduisant. Car oui les histoires qui nous sont contées par cet auteur sont emplies de sang, de fureur, de rage, mais également de sentiments tels l’amitié, la camaraderie, la foi et la confiance. Et une fois de plus le pauvre Yarvi va voir son destin tournicoter autour de lui de manière incontrôlable. Il va passer de roi à esclve en l’espace de quelques pages. Qui a dit que l’auteur était tendre avec ses personnages ? Sûrement pas moi… Mais c’est finalement cela qu’on aime avec cet auteur : il parvient à nous donner une vision vraisemblable, vivante, crédible, d’une histoire se déroulant dans son imaginaire. Et à ce jeu il s’avère l’un des meilleurs auteurs de sa génération, et de loin… Le scénario, bien qu’assez classique d’un roi déchu par trahison va rapidement s’avérer surprendre le lecteur de part les twists que l’auteur y insère. Et que dire du final qui m’a fait plus qu’exploser dans mon fauteuil ! Bref, un roman comme j’en lis rarement.

Les personnages centraux se déterminent assez vite et sont particulièrement bien développés, tranchant un peu avec les classiques de la fantasy, chacun étant tout en nuances. Du beau travail de création en tout cas. Il en va e même de l’univers que Joe Abercrombie nous propose. Le pourtour de cette Mer Eclatée, aec tous ses peuples, leur mythologie, leurs conflits est parfaitement amené sans tomber à aucun moment dans la lourdeur descriptive que l’on retrouve parfois.

Le style de Joe Abercrombie justement est totalement en adéquation avec ce qu’il souhaite nous conter : efficace, simple et pourtant trépidant, il nous propose une aventure emmenée par une plume vive. La traduction de Juliette Parichet est de bonne qualité, retraçant parfaitement le rythme que l’auteur donne à son écriture (j’ai lu l’un de ses romans en VO donc je suis en mesure de comparer justement). De l’excellent travail dans tous les aspects du roman, tant dans sa couverture que dans son contenu…

La Moitié d’un Roi est un de ces romans de fantasy à côté desquels il ne faut pas passer. Joe Abercrombie, comme tout bon auteur mûri au fil de ses saga et je trouve que celle-ci est clairement la plus aboutie du lot. Donc si vous cherchez de la fantasy efficace, sans concession et pourtant emplie d’héroïsme, n’hésitez pas et laissez vous tenter, vous ne le regretterez pas !

La Moitié d’un Roi
La Mer Eclatée T1
Joe Abercrombie
Bragelonne
20 €