Trilogie de l'Empire 2Après un premier opus surprenant de par son univers aux inspirations fortement asiatiques, Raymond E. Feist & Janny Wurts reviennent avec la suite des aventures de Mara des Acoma suite à sa victoire symbolique sur les Minwanabi à la fin de Fille de l’Empire. Le récit reprend là où il s’était arrêté ou presque alors que Mara va acheter des esclaves afin de défricher de nouveaux champs et renforcer la puissance de sa maison. L’héroïne de nos deux auteurs va connaître ici des situation encore plus dangereuses et devoir mettre en place des intrigues encore plus complexes pour parvenir à sauver sa vie, celle de son fils, ainsi que l’honneur de sa maison.

C’est une nouvelle fois Miguel Coimbra qui est à la baguette pour la réalisation de cette couverture. L’ambiance proposée par le biais du bandeau illustré est très calme, de type japonais et bien réalisée par un illustrateur de talent. La quatrième de couverture de l’éditeur nous en dit un peu plus sur le scénario général de ce second tome :

Mara des Acoma, souveraine de sa maison, s’est imposée comme une force à part entière au sein des clans.

Mais tandis que les intrigues et les trahisons se succèdent sans cesse à la cour des Tsurani, Mara se surprend à se prendre d’affection pour un esclave barbare venu du monde ennemi. Peu à peu, Kevin l’initie aux plaisirs de l’amour… mais la pousse également à remettre en question ses principes.

Et lorsque cet esclave se révèle un habile tacticien rompu à l’art de la guerre, Mara ne tarde pas à l’impliquer dans ses luttes politiques. Car devant la dame des Acoma se dresse un ennemi ivre de vengeance, prêt à tout pour anéantir ceux qu’elle aime.

Tout comme dans Fille de l’Empire, c’est Mara des Acoma qui sera au centre des préoccupations scénaristiques de nos deux auteurs. L’un des aspects intéressants de ce second roman est que Mara est vue comme plus vulnérable, plus féminine et humaine qu’auparavant, où elle devait tout mettre en œuvre pour sauver son clan. La situation générale a légèrement empiré mais sa rencontre avec Kevin va un peu changer la donne et Mara va évoluer. Mariée précédemment à Buntokapi, personnage rustre, elle va découvrir l’amour et cela va changer sa vision de l’existence.

Derrière ce tome se cache donc une histoire d’amour impossible mais cela ne va pas rebuter le lecteur car elle est parfaitement assimilée par le scénario global proposé à la fois sur l’ensemble de la saga de Les Chroniques de Krondor mais aussi dans La Trilogie de l’Empire. La fresque générale dépeinte prend donc de nouveau forme sous nos yeux à travers les intrigues de cour particulièrement passionnantes proposées par Raymond E. Feist et Janny Wurts.

Les personnages sont toujours aussi forts, mon préféré restant l’espion, particulièrement bien décrit et qui parvient toujours à surprendre le lecteur. Stylistiquement la qualité du premier opus se perpétue ici et les lecteurs devraient prendre plaisir à lire avec facilité les aventures de Mara.

Pair de l’Empire est un tome de jonction dans lequel Mara voit son statut au sein de la cour Tsurani évoluer, se complexifier. J’ai retrouvé le plaisir de lecture que j’avais connu au moment de ma première découverte de la trilogie il y a quelques années et même si pour certains, il s’agit d’une découverte, n’hésitez pas car l’ambiance orientale devrait vous surprendre et vous plaire…

Pair de l’Empire
La Trilogie de l’Empire T2
Raymond E. Feist & Janny Wurts
Milady

10,20 €