Harbinger 1Fusion comics continue à nous inviter au voyage au cœur du comics américain avec cette fois une nouvelle série : Harbinger. Oui le nom ne paye pas de mine de prime abord et pourtant, ce comics de super-héros a su me surprendre et m’emporter dans ses griffes de manière assez étonnante…

Peter Stenchek est un jeune homme sans argent et sans travail. Ce qu’il a de plus que les autres ? (et qui ne le rend pas forcément fou de joie) : des pouvoirs psioniques incommensurables qui pourraient changer l’avenir de l’humanité. Il va rencontrer le puissant milliardaire Toyo Harada qui possède les mêmes pouvoirs et qui va le prendre sous son aile. Mais cherche-t-il à libérer sa puissance, à la contrôler ou à l’exploiter ?

Entre les super-héros les plus connus (X Men, Avengers,…) il est difficile aux petites licences de se faire une place mais Harbinger va rapidement mériter sa place dans le cœur des lecteurs. Peter Stenchek est l’archétype même de l’anti-héros : désagréable, manipulateur, drogué, bref, le genre de personne que l’on ne souhaite pas avoir dans son voisinage. Et pourtant Toyo Harada va tenter d’en faire quelqu’un de bien ce qui, je vous l’assure n’est pas gagné d’avance. De fil en aiguille notre jeune anti-héros va accumuler les catastrophes, allant dans le sens d’une prédiction faite par un énigmatique prêtre sanglant. Sauveur ou tueur de l’humanité ? Rien n’est certain.

Alors oui, comme souvent en comics, le pitch est assez simpliste mais l’ensemble est finalement très attrayant. Le lecteur déteste Peter dès les premières pages et ce sentiment ne fait qu’empirer au fil des pages. Et pourtant j’ai finis par m’y attacher, par vraiment avoir envie de suivre ses aventures.

Graphiquement le comics est assez agréable, dans la lignée de ce qui se fait maintenant, tout dans la dynamique et dans l’action, et cela pour le plus grand plaisir du lecteur… Les couleurs sont également travaillées de manière intéressantes, rendant l’ensemble encore plus immersif.

Le premier volume d’Harbinger, sans bouleverser le genre, nous propose quelque chose de particulièrement agréable à lire, ancré dans un monde actuel qui nous change de notre train-train quotidien tout en étant pleinement ancré dans celui-ci. Le scénario est particulièrement bien construit et je suis vraiment curieux de voir ce qu’il va bien pouvoir advenir de Peter et de Toyo Harada. Vivement le second tome que l’on en sache plus car le cliffhanger final laisse vraiment le lecteur en haleine…

Harbinger Vol. 1
Joshua Dysart & Khari Evans
100 % Fusion Comics

12€