Berceau des esprits 1Les mangas à dimension horrifiques sont nombreux mais les bons sont nettement plus rares. En entamant Le Berceau des Esprits, je ne savais pas à quoi m’attendre, le pitch que vous pouvez lire ci-dessous semblant étrange de prime abord : des ados avec des zombies sur un bateau qui s’est retourné ? Pourquoi pas… mais cela semble tout de même bizarre. Eh bien au-delà de cette présentation surprenante, je dois dire que j’ai été séduit par ce récit d’horreur aux ramifications surprenantes…

Un groupe de lycéens se retrouve enfermé sur un bateau retourné en pleine mer. Ils émergent de l’accident complètement désorientés. Mais au milieu des salles éventrées et de l’eau qui monte, un danger plus menaçant encore les attend : ils sont entourés de zombies. Armés de pelles et de pioches, le petit groupe, qui sait que toute erreur lui sera fatale, entame une longue remontée vers la surface et la vérité : qu’est-il arrivé au bateau ? D’où viennent les zombies qui infestent les couloirs ?

L’idée de base de ce manga peut sembler, comme je le disais, très surprenante. En effet, un paquebot se retourne et une bande d’adolescent en voyage se retrouvent plongés au cœur de l’enfer. Et cet enfer-là a un nom : zombies. Alors oui, certains diront qu’ils ont  quand même récolté un sacré package nos étudiants… Peut-être pas autant que dans Battle Royale de prime abord, mais pas loin. Car bien entendu la remontée vers le fond de la coque (j’ai toujours rêvé d’écrire une phrase aussi bizarre) ne sera pas de tout repos : les zombies ne seront pas leurs seuls ennemis… Comme disait Sartre : « L’Enfer c’est les autres. » Et cela d’autant plus quand il s’agit de sauver sa vie.

Scénaristiquement, le titre est très bien étudié, travaillé, par Kei Sanbe. En effet il ne se contente pas de nous faire visiter un navire renversé et de zigouiller du zombie à tour de bras… Car il faut également découvrir d’où viennent ces zombies qui ont d’ailleurs un comportement assez bizarre. Bref, l’auteur parvient à faire d’un simple manga d’horreur un véritable thriller trépidant, car dans cette situation, c’est chacun pour soi…

D’un point de vue graphique, je suis un peu plus mitigé. En effet les décors sont pleinement réussis, ce qui n’était pas forcément simple lorsqu’il s’agit de dessiner un navire renversé. Mais les scènes d’action deviennent vite brouillonnes et j’ai trouvé cela un peu dommage…

Le Berceau des Esprits apparaît donc comme un manga fortement intéressant, et cela, dès son premier tome. De l’horreur, de l’action, une touche de fan-service, tous les ingrédients sont réunis pour que le lecteur s’amuse et frémisse à chaque page. Reste à voir ce qu’il adviendra de la suite de la série.

Le Berceau des Esprits T1
Kei Sanbe
Ki-oon

7,65 €