Après un atterrissage forcé, Kitai Raige et son père, Cypher, se retrouvent sur Terre, mille ans après que l’humanité a été obligée d’évacuer la planète, chassée par des événements cataclysmiques. Cypher est grièvement blessé, et Kitai s’engage dans un périple à haut risque pour signaler leur présence et demander de l’aide. Il va explorer des lieux inconnus, affronter les espèces animales qui ont évolué et dominent à présent la planète, et combattre une créature extraterrestre redoutable qui s’est échappée au moment du crash. Pour avoir une chance de rentrer chez eux, père et fils vont devoir apprendre à œuvrer ensemble et à se faire confiance…

Apparemment, il est très facile de dénigrer tous les films de Shyamalan et tout le monde y prend un malin plaisir. Certes, son Phénomènes était une énorme bouse, mais la qualité technique et visuelle de ses films n’est pas à négliger. De plus, After Earth est, à l’inverse de Je suis une Légende, un bon film d’anticipation.

On pourra critiquer un scénario un peu mou dans l’ensemble où Jaden Smith ne fait pas grand chose à part courir, se cacher et craindre pour sa vie. Mais au lieu d’un énième film de SF bourrin, Shyamalan propose une réflexion sur la relation père-fils qui prend alors tout son sens puisque les deux acteurs sont de la même famille.

1108146 - After Earth

Si Jaden n’est pas un grand acteur, il fait le boulot et contrairement à ce qu’on peut entendre partout ce n’est pas la pire performance de Will Smith. D’ailleurs, ce n’est pas lui qui est au centre de l’intrigue, mais bien son fils qui doit prouver sa valeur aux yeux d’un père colonel souvent absent. A travers cette recherche de la balise satellitaire qui les sauvera, Kitai va tester son courage, mais aussi les nerfs de son père qui finalement a bien plus d’affection pour son fils qu’il n’y paraît.

1108146 - After Earth

Kitai est le personnage le plus complexe, car son père n’est finalement qu’un spectateur de son épreuve. Son but est de prouver sa valeur et son courage auprès de son père, mais ses traumatismes d’enfant le rendent vulnérable et surtout peu sûr de lui. Son incapacité à s’effacer (une technique permettant d’éviter les ennemis et de les tuer par surprise) lui posera de réels problèmes s’il se retrouve face à la créature extraterrestre échappée. Tout le film est basé sur cette tension en plus de l’attente de la récupération  de la balise ou pas.

Le combat final avec la créature extraterrestre est incroyable : à la fois totalement épique et très touchant puisque Kitai réussit enfin à dépasser sa peur. Pour ceux qui pensent que le scénario est très linéaire et basique, il s’agit en effet d’une quête classique du héros commune à toute trame de SF ou Fantasy. Parfois, une histoire simple peut procurer plus d’émotions qu’une intrigue alambiquée et faussement psychologique. De plus, la fin du film (sans la dévoiler) n’est pas une énième tentative de sauvetage de la Terre parce que “les-humains-sont-trop-forts-et-peuvent-tout-faire !”. Un message écologique est discrètement introduit notamment sur la protection des océans.

Visuellement, le film est impeccable. La nature est superbe et les ambiances agréables. Les différents gadgets sont justifiés et ne viennent pas polluer l’histoire. La combinaison de Kitai est la meilleure trouvaille du film.

after-earth-super

La musique signée James Newton Howard est (forcément !) fabuleuse et se mêle en douceur à l’action.

CONCLUSION

After Earth est donc un bon film d’anticipation peut-être pas assez divertissant, mais de toute beauté. L’ambiance bucolique et contemplative change de ce que l’on voit habituellement. Avec un scénario plus dynamique, After Earth aurait été excellent.

After Earth
de M. Night Shyamalan
avec Will Smith, Jaden Smith, Sophie Okonedo, Zoë Kravitz
Colombia Pictures

sortie DVD 01/10/13