Accueil / Musique / Métal / When legends rise – Godsmack

When legends rise – Godsmack

Après quatre années sans nouvelles du combo américain il était temps qu’ils reviennent pour envoyer des riffs ! Souvent assimilé dans différents genres, passant du Rock au Neo-Metal, a l’Alternatif ou Post-Grunge… que sais-je encore ! Quoiqu’il en soit, Godsmack revient enfin avec un nouvel album qui envoie du pâté de chamois !

Ce nouvel album débute plutôt bien avec When legends rise, un bon petit Métal des familles et un « Sully » Serna bien énervé. Les rythmiques effrénées donnent presque envie de danser ou du moins de secouer ses cheveux dans tous les sens ! Dans la même lignée, il y a Bulletproof, le second titre plutôt cool qui donne envie de taper du pied. Ça sonne un peu plus Pop Rock mais ce n’est pas déplaisant. La ligne de chant est puissante et s’accorde avec l’ensemble des instruments qui n’ont pas encore fini de surprendre.
L’intro d’Unforgettable est plus énervée en riffs, avec des petits effets de guitare pas moches du tout, en arrière-plan. Le refrain, assez dynamique, est complété par un chœur puissant, qui donne à ce troisième titre une dimension particulièrement entraînante.
Dans le quatrième morceau, Every Part Of Me, ceux sont les guitares qui mènent la danse sur une rythmique Rock électrisante, assez mélodique avec une ligne de chant puissante.
Sur une tonalité plus puissante, le titre Take It To The Edge présente plutôt bien sous ses allures de Nü Metal et ça s’écoute plutôt bien.
Under Your Scars est un morceau beaucoup plus calme, presque mélancolique, agrémenté de violons et de piano qui ajoutent un effet nostalgique à la composition et qui lui donnent une tout autre esthétique. Cependant les guitares sont une fois encore bien présentes comme pour rappeler que Godsmack est un groupe de Metal avant tout.
Someday débute avec un chant bien présent du début à la fin et les rythmiques entraînantes me font plutôt penser à du Rock pêchu qu’à du Metal pur, mais ce titre est vraiment sympa !
Just One Time est petit morceau bien Metal qui vient redonner un peu d’énervement et des riffs méchamment puissants, du moins plus que les autres titres, avant d’attaquer Say My Name dans le même délire. Par certains côtés, cette compo me fait penser au groupe Pain, à cause des variations de voix, comme le fait avec style Peter Tägtgren et d’un autre côté j’ai l’impression d’avoir déjà entendu ce titre dans un des derniers albums de Godsmack… Va donc savoir ! Une énergie certaine se dégage de ce titre, ça c’est certain !
On arrive vers la fin de l’album avec les deux derniers titres qui le composent. Let It Out est très entraînant et son refrain énervé « ajoute » beaucoup de dynamisme et je pense que si je devais choisir un titre en particulier sur cet album ce serait celui-là. Il y a des parties plus calmes qui cassent un peu le rythme et puis ça repart de plus belle !
Bien que Eye Of The Storm soit encore plus puissant au niveau des coups de baguettes et des riffs explosifs, ce dernier morceau arrive sur la deuxième place de mon podium (c’est pas si mal), et clôture cet album en beauté. Juste pour être sûre de ne pas changer d’avis je l’ai écouté plusieurs fois, sait-on jamais !

Pour résumer : nous avons beaucoup de good vibes dans cette septième production studio, qui est relativement bien produite. Des rythmiques entraînantes, à mi-chemin entre le Rock et le Metal qui font de Godsmack un groupe référant dans le milieu. A écouter sans plus tarder !

GODSMACK
When legends rise
Spinefarm Records
2018

Eldricht Tales

A propos de Izzy

C’est l’histoire d’une fille qui n’a pas toute sa tête… Passionnée d’arts graphiques et de littérature fantastique, issue de diverses formations artistiques et amoureuse de la musique depuis belle lurette, elle cherche à faire partager ses passions à travers des productions de concerts. C’est ainsi qu’en 2012 elle crée une association de production de concerts indépendante sur la capitale, Extrême Factory. En parallèle, elle est chroniqueuse pour différents webzines musicaux et commence ainsi une carrière de schizophrène mélomane.

Lisez aussi

A New Horizon – Komatsu

  Après avoir parlé de stoner et de doom, il est temps de compléter la …

Exile amongst the ruins – Primordial

  Exile amongst the ruins est le dernier album de Primordial, un groupe de pagan …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *