Home / Interviews / Entretien avec Alex et Paul de Dirty Rodéo

Entretien avec Alex et Paul de Dirty Rodéo

eMaginarock : Bonjour, et merci de prendre quelques minutes pour répondre à ces quelques questions. Pourrais-tu tout d’abord te présenter et nous expliquer comment tu en es venu au métal ?

Alex et Paul: Salut. On voulait commencer par vous remercier pour ton intérêt.

Alex : Je suis le casseur de baguettes et cracheur de bière dans le micro du duo Dirty Rodeo. Ma rencontre avec la musique date de mes années lycées. J’ai commencé avec le punk sur l’album Americana de the Offsprings et un peu plus tard mes oreilles ont oscillé vers des sons plus durs du neo metal, au black en passant par le hardcore. En grandissant j’en suis venu à écouter de plus en plus de musiques différentes pour revenir au punk, au garage punk, au hardcore, post hardcore et depuis peu au stoner (merci Paul).
Dirty Rodeo est un peu difficile à classer car on ne fait pas à proprement parler du métal (Si on rentre dans la discussion des genres et étiquettes diverses on peut écrire un livre en plusieurs tomes). Comme on n’arrivait pas à classer ce qu’on fait comme musique on a décidé de créer un nom de style (genre les mecs ils inventent un truc…) le STUNK. Qui se veut être la rencontre du punk et du stoner. Mais si ça tenait qu’à moi, on se ferait pas chier et il y aurait 3 grande famille le rock, le metal, le punk plutôt que de s’emmerder avec tous ces sous genres qui créent des barrières inutiles et finissent par cloisonner les groupes et le public.

Paul : Bidouilleur de cordes et l’agacé du micro gesticulant de Dirty Rodeo.
Je ne suis pas sur qu’on joue du métal même si on en écoute et apprécie. Pour le reste, j’en sais rien. Le premier CD que j’ai acheté c’était Nevermind de Nirvana, c’est aussi à ce moment que j’ai joué beaucoup plus de guitare. Puis les choses ont suivi leur cours et me voici avec mon complice dans Dirty Rodeo.

eMaginarock : Tu es membre du groupe Dirty Rodéo. Pourrais-tu nous expliquer d’où vient ce nom et sur quelles thématiques s’axe le groupe ?

Alex et Paul : Dirty Rodeo… Eh bien c’est venu un soir de répète. On a trouvé que ça sonnait bien puis on est allé voir sur le net si ça n’était pas pris et si cela avait une signification particulière. Et… il se trouve que ça en a une. Toi qui nous lit, tape Dirty Rodeo dans ton moteur de recherche et la prochaine fois que t’es avec ton/ta partenaire fais nous savoir combien de temps t’as tenu.
Les thèmes c’est assez simple c’est relatif à des choses qu’on a vécu, qu’on aime ou des fictions qui nous parle. Bon pour le moment faut avouer que ça tourne pas mal autour du sexe, des drogues et de la bière. Mais pas que…

eMaginarock : Le groupe vient de sortir un EP éponyme proposant un métal vraiment intéressant. Comment le définirais-tu, toi ?

Alex et Paul : Hey Paul ! T’as entendu ? Le mec dit que c’est intéressant ce qu’on fait! Sors ta bière qu’on trinque !
C’est ce qu’on te disait plus tôt. Pour simplifier on a fait matcher les deux grandes influences. Le Stoner qui vient de Paul et le punk qui est amené par Alex. Du coup ça donne un nouveau genre (oui on insiste…) le STUNK. Ça c’est les deux influences principales mais pour ceux qui vont nous écouter vous découvrirez l’univers de 2 mecs agacés qui ont la rage au cœur et qui font les choses avec sincérité. Faut que ça poutre !

eMaginarock : Comment s’est passée l’écriture de cet EP ? Qui a écrit la musique et qui s’est chargé des paroles ?

Alex et Paul : ça a été écrit à grand renfort de bières et de conneries. On jam énormément, en répètes, en enregistrant ce qu’on fait ; Ensuite on sélectionne ensemble ce qui nous parait bien et on le travail jusqu’à en faire des chansons. On compose à deux, on écrit les textes à 4 mains chacun de notre cotés puis on réunit et on regarde si ça colle.

eMaginarock : Quelles sont les inspirations, tant musicales que littéraires du groupe ?

Alex et Paul : Sur le plan littéraire on ne croit pas que cela a une influence quelconque sur l’inspiration du groupe. Car nous lisons des choses bien differentes l’un et l’autre sans réels lien avec notre musique. En revanche l’univers cinématographique des films de series Z, les slashers, et les films de Tarantino sont une source d’inspiration constante. Autant dans l’esthétique que dans le folklore que ces films véhiculent. Et cela influence grandement l’univers graphique du groupe que nous retransmet Corentin Gauthier.

Alex : Du coté musical qui participe beaucoup à l’univers de Dirty Rodeo j’écoute beaucoup de rock garage en ce moment et de duos. Des plus connus comme the white stripes ou Royal Blood à des groupes plus confidentiels comme Blackboxred. Des groupes comme The hives marquent pas mal aussi. Puis des groupes comme piscine qui nous amènent de plus en plus à amener du math rock dans nos compos. Enfin du coté énergie le groupe Converge et comeback kid sont mes petits chouchous.

Paul : Grand fan de stoner et de truc un peu plus rapides comme Zeke ou Motörhead.

eMaginarock : Et point de vue clip, Dirty Rodéo va-t-il nous en reproposer un bientôt ?

Alex et Paul : Apres le premier clip « Tic Toc » réalisé en mode DIY avec quelques amis un nouveau clip sera de sortie ce premier Mars ! Sur la chanson Bad Love. Celui-ci est issu d’une discussion avec Aïna Canivet qui nous a proposé de réaliser un clip pour nous. Son tout premier. Et comme on aime les défis on lui a dit ok, on te laisse carte blanche et on le regardera une fois celui-ci terminé. Et le résultat est cool, on vous laissera en juger.

eMaginarock : Quelles sont les prochaines dates du groupe ?

Alex et Paul : le groupe jouera le 04 mars à Orléans à La Scène Bourgogne avec La Gouache, le 05 mars à Paris au Candy Shop programmé par Extreme Factory Live avec Frantic Machine et Xi oX,  le 20 avril à Limoges à l’espace El Doggo avec Over The Top, le 21 avril à Felletin a La petite maison rouge, le 06 mai à Ligigniac pour l’asso One Love, le 02 juin à limoges avec Darcy. Voilà pour les dates confirmées. D’autres sont dans les tiroirs en attente de confirmations.

eMaginarock : Pourrais-tu, en cinq mots, nous dire pourquoi les lecteurs d’eMaginarock devraient absolument jeter une oreille sur Dirty Rodeo ? 

Alex et Paul : BIERE, SEXE, STUNK, DIY, OCTAVER

eMaginarock : Quelles sont, selon toi, les prochaines grandes étapes pour Dirty Rodeo ? Peut-être un album ?

Alex et Paul : Un nouveau clip sera diffusé le 01 mars. Pour la suite nous travaillons déjà au 2eme EP en studio cette fois ci. Le premier ayant été réalisé complètement DIY avec des potes dans notre local de répétition. Merci encore à Sylvain N Go pour les prises de sons et le mix et à Martin Logan pour le mastering !

Ce nouvel EP est prévu pour septembre 2017. En parallèle un à deux nouveaux clips seront tournés pour appuyer la sortie de celui-ci.

De grandes nouvelles sont dans les tiroirs, et si elles se concrétisent, ça va être grandiose ! Dès que l’on en saura plus on vous le fera savoir !

eMaginarock : Merci d’avoir pris le temps de répondre à ces quelques questions, et je te souhaite toute la réussite possible avec cet EP.

Paul et Alex : De rien. Encore merci pour ton intérêt. Nous voulons aussi profiter de la tribune qui nous est offerte par le biais d’Emaginarock  pour remercier tous les lieux qui nous ont accueilli, les personnes et associations qui nous ont programmé et aux groupes de folies avec qui on a partagé la scène. Dans le désordre merci à l’asso Show Set, l’espace el doggo, La fourmi, Fatal Monstrum, les runes, La barrak, Karmapolis, Hervé, When reason collapses, No Vale Nada, Little Jimi, Le mars, Darcy, le Gazoline, l’union, Dirty Raven, le sous off, 7 Weeks, Red River Stone, le MC Boyans, Max, la barraka, Johnny Mafia, Fred, les Mama’s Gun, Jeremy, Nicolas, la fédération Hiero, Beaub Fm, radio Trouble Fête, Florent, le mix cité… et si on t’a oublié c’est pas qu’on t’aime pas mais parce qu’on a des cerveaux d’huitres bourrées !

Merci aux hommes et femmes de l’ombre : Vortex, Camille, Ema, Manon. Sans vous on n’en serait pas la.

Merci à toutes celles et ceux qui nous soutiennent et se déplacent pour nous voir. C’est grâce à vous qu’on vit des moments terribles à chaque fois. Comme des traces de pas au plafond, des craquages de cerveaux comme à rennes, des rencontres et des sourires… Sans parler des litres d’alcools et des klms parcourus (cette phrase est interchangeable).

Continuez à sortir, incitez vos potes à venir avec vous, soyez curieux, supportez la culture près de chez vous ! Et bougez donc ce petit (ou gros cul) lors des concerts ! Merci de nous avoir lu.

A Bientôt sur la route.

Make it Dirty !

About Thomas Riquet

Passionné de littératures de l'imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d'Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom. Ce faisant il assure également la direction littéraire d'anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Check Also

Rencontre avec Matt, programmateur de l’Interceptor Festival

A l’occasion de la venue à Paris des organisateurs de l’Interceptor Festival, qui se tiendra …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *