Home / Livres / Fantasy / Dehors les chiens, les infidèles – Maïa Mazaurette

Dehors les chiens, les infidèles – Maïa Mazaurette

En préparant la chronique sur ce livre j’ai découvert avec une grande surprise que Maïa Mazaurette était une blogueuse que je suivais régulièrement. Son blog parlant de sexualité avec beaucoup d’humour et sans tomber dans le graveleux que l’on trouve trop souvent sur ce type de support et de sujet, j’ai été particulièrement surpris lorsque j’ai fais le lien. En effet son roman, loin de parler des choses de la vie est, selon moi, l’un des plus grands moments de plaisir de lecture que j’ai pris ces derniers temps. Pour vous expliquer un petit peu le contexte sachez que je suis sorti il y a quelques années de formation d’Histoire et que la couverture et le titre m’ont tout d’abord fait tiquer. J’ai donc rapidement jeté mon dévolu sur ce roman, curieux d’y trouver un je ne sais quoi en rapport avec les croisades, ce que les éléments mentionnés plus haut laissent supposer.

Mais voici avant de commencer le quatrième de couverture :

Trois générations après la défaite des forces d’Auristelle contre les incroyants, les hommes ne connaissent plus qu’un monde plongé dans une nuit éternelle. Pour conjurer la malédiction divine, un seul espoir: réussir la mythique Quête qui ramènera la lumière sur le monde. Un exploit qui nécessite des talents complémentaires autant que des tempéraments bien trempés. Alors, tous les cinq ans, cinq adolescents sont condamnés à l’exil: la réussite, ou une errance sans fin dans la nuit…

Le principe de la quête initiatique est récurrent dans la littérature fantastique comme je l’ai dit et l’idée d’adolescents sauvant le monde est également assez courante. Un monde plongé dans les ténèbres, des adolescents en quête et un monde à sauver, il ne faut rien de plus pour parvenir à satisfaire un lecteur en quête de plaisir littéraire. Mais là je dois avouer que j’ai été particulièrement surpris et voici pourquoi…

Dès les premières pages du roman on entre de plein pied dans une histoire pleine d’action. Les personnages s’activent devant nos yeux étonnés avec un rythme effréné. Les scènes s’enchaînent, ne se ressemblent pas et nous vont découvrir un univers aux multiples inspirations : historiques, fantasy, religieuses,… Une fois le premier étonnement passé je me suis réellement immergé dans cette histoire et j’y ai pris beaucoup de plaisir. Les personnages de Spérance, Astasie, Cyférien, Lièpre et Vaast deviennent très vite familiers, que l’on les apprécie ou non. Aucun ne peut laisser le lecteur indifférent tant leurs caractéristiques particulières, leurs pensées et leur avenir sont imbriqués les uns dans les autres.

La fin elle aussi apporte son lot surprise et avant d’y arriver les pérégrinations des personnages ne cesseront de tenir le lecteur en haleine.

Mais au-delà du simple aspect purement 100% action de ce roman les tenants et aboutissants sont bien plus philosophique. Passant de la tolérance religieuse au partage, de la cruauté de la torture à l’amour pur et vrai Maïa Mazaurette nous livre ici un roman complet où chacun des protagonistes a sa place dans cet univers violent, mais non dépourvu de sentiments.

Un grand moment de lecture pour tous ceux qui oseront entrer dans le monde créé par cet auteure qui, en changeant totalement de genre, nous prouve que aucun auteur n’est en lui-même limité aux catégories d’ouvrages qu’il a écrits auparavant.

Dehors les chiens, les infidèles
Maïa Mazaurette
Mnémos
22 €
Le site de l’éditeur

About Thomas Riquet

Passionné de littératures de l'imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d'Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom. Ce faisant il assure également la direction littéraire d'anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Check Also

Silo – Hugh Howey

L’édition dont je vais vous entretenir est parue au Livre de Poche, mais une fois …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *