Home / Reports / Concerts / Dark Sarah + JP Leppäluoto – On The Rocks, Helsinki (Finlande) – 26 Août 2017

Dark Sarah + JP Leppäluoto – On The Rocks, Helsinki (Finlande) – 26 Août 2017

J’ai profité de mon récent séjour en Finlande pour découvrir la scène locale et comme je suis une fille sympa, je vous en fait profiter à travers ces quelques lignes. Ici, à Helsinki, les concerts commencent tard, c’est donc vers 22h que j’arrive au On The Rocks accompagnée de mes amies. Ce bar rock/live club est idéalement situé à une dizaine de minutes à pieds de notre appart’, lui-même situé à 5 minutes à peine du centre-ville. (Oui on est plutôt bien là !). Il ressemble de près à un Dr Feelgood par ses nombreuses affiches de concerts collées au mur (avec une table de billard en plus !).

Accueilles par un vigile plutôt sympa, nous sommes dirigées vers (l’immense !) sous-sol du bar. Le jeune homme qui s’occupe de la billetterie est accueillant et souriant, c’est donc avec plaisir que nous réglons 8€ l’entrée. Somme qui me semble plutôt correcte mais c’était sans savoir le prix (scandaleux) du vestiaire (obligatoire !) de 9€ pour 3 personnes et déposer UN seul sac. Bref cette arrivée difficile nous permet d’accéder au bar situé au sous-sol du live club. La mission du moment est de trouver de quoi s’abreuver le temps que Dark Sarah se mette en place.
On y retrouve des murs avec des pierres épaisses qui font naturellement penser aux salles du Klub, à Paris, en dix fois plus grand, sur un seul niveau !
La scène, légèrement surélevée, permets de voir l’ensemble des musiciens sans problème.

Mais qui est donc Dark Sarah ? Originaire de Finlande, c’est un projet de Heidi Parviainen (ex-Amberian Dawn) influencé par le Metal Sympho (of course !), les musique de films et de théâtre. Les albums Behind The Black Veil (2015) et The Puzzle (2016) sont des concept albums qui racontent l’histoire d’une jeune femme nommée Sarah et de sa double personnalité nommée Dark Sarah. On peut d’ailleurs découvrir l’ensemble de ces histoires en ligne, sur le site (très bien fait) du projet.
On découvre au travers de ces deux albums qui se complètent, la présence de certains invités de choix tels que Juha-Pekka Leppälauto (Harmaja, Northern Kings, Charon) ou encore Tony Kako (Sonata Arctica).

Sur la scène du On The Rocks les musiciens semblent impassibles, tandis que le public paraît imperturbable, malgré les nombreuses tentatives de Heidi Parviainen pour tenter de chauffer un peu la salle. Il est dit que le public finlandais est un peu calme et je le vérifie ce soir. Les cinq musiciens se partagent la scène comme ils le peuvent, tant elle est peu profonde. Ils sont plutôt bons et se défendent pas mal du tout hormis les parties de Rude Rothstén (bassiste) parfois trop fortes. La voix maîtrisée de la chanteuse fait penser à Épica, Nightwish ou encore Therion. JP Leppälauto fait son apparition dès le second morceau, on l’entend à peine tant la bande sonore à fort tendance à manger ses lignes de chant. En revanche elle est présente durant l’intégralité du set et évoque un univers mêlant le symphonique et le steampunk (je dis ça a cause des costumes de scène qui en sont très inspirés). Amatrice de Metal Sympho je m’y retrouve un peu. Je ne peux m’empêcher d’observer les musiciens sur scène et je remarque une intense concentration dans le groupe, seul Erkka Korhonen (guitariste) semble s’amuser pleinement et lance de temps à autres des regards complices avec la chanteuse ou le public, ce qui me rassure sur l’état d’esprit du groupe qui me paraissait plutôt froid jusque-là. JP Leppälauto est donc présent sur trois morceaux durant le concert, ce qui dynamise l’ensemble des morceaux proposés.

Perdue dans mes pensées, je me concentre sur la rédaction de mon report à l’aide de ma boisson de soirée favorite -ceux qui me connaissent savent de quoi je parle 😉 – au prix scandaleux lui aussi ! Décidément c’est une vilaine habitude de proposer des tarifs indécents dans cette salle, pourtant réputée à Helsinki. Curieuse malgré tout de découvrir cet endroit que je ne connais pas, je découvre le fumoir, séparé de la fosse par une simple porte-fenêtre, avec une vue imprenable sur la scène, ce qui permet de profiter du concert, ou du moins le peu qu’il reste, puisque la fin du set se termine à 23h50.

C’est donc après 1h10 de concert que nous sortons ravies de cette découverte musicale et malgré les tarifs scandaleux des boissons, nous avons passé une très bonne soirée ! Si vous avez l’occasion de croiser Dark Sarah quelque part, je ne peux que vous encourager à aller les voir sur scène !
Kittos tästä konsertti !

Crédit photos : Esthell

About Izzy

C’est l’histoire d’une fille qui n’a pas toute sa tête et qui n’est pas toute seule dedans d’ailleurs… Passionnée d’arts graphiques et de littérature fantastique, issue de diverses formations artistiques et amoureuse de la musique depuis belle lurette, elle cherche à faire partager ses passions à travers des productions de concerts. C’est ainsi qu’en 2012 elle crée une association de production de concerts indépendante sur la capitale, Extrême Factory. En parallèle, elle est chroniqueuse pour différents webzines musicaux et commence ainsi une carrière de schizophrène mélomane.

Check Also

Jades + Blue Jay – Dr. Feelgood Les Halles – 7/09/2017

Petite soirée Rock au Dr. Feelgood Les Halles avec cette fois-ci deux groupes de Rock …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *