Home / Divers / Boîte d’initiation Chroniques Oubliées – BBE

Boîte d’initiation Chroniques Oubliées – BBE

Quoi de mieux que de transmettre ses passions à ses enfants ? Je crois que tout parent en a envie, un jour ou l’autre. Pour un quarantenaire geek tel que moi, bercé depuis son adolescence dans le monde des Jeux de Rôle, il est évident que voir ses bambins lancer des dés autour d’une table de jeu est un rêve tout à fait légitime.

Et à l’époque (je parle là d’un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître), il n’y avait pas beaucoup d’options pour se lancer dans le grand bain : c’était bien souvent se procurer le livre de base de tel ou tel jeu, un dictionnaire français/anglais (en effet, une bonne majorité des jeux était en anglais), et il ne restait plus qu’à tâtonner pour essayer de se démêler des règles pas toujours très faciles d’abord pour un néophyte.

Mais ça c’était avant. Parce qu’avec le retour en grâce de notre loisir, de très nombreux produits destinés aux jeunes/néophytes/débutants ont vu le jour. Ici, c’est Black Book Éditions qui présente sa boîte d’Initiation Chroniques Oubliées.

Que trouve-t-on dans cette (jolie) boîte ?

Du matériel à foison, très coloré, qui attire immédiatement l’œil et qui interroge les enfants (vécu chez moi). On a donc : Le livre de règles + scénario, les dés spéciaux, un bloc de feuilles vierges, les fiches de personnages pré-tirés, des pions en carton avec leurs supports, un écran et une grande carte recto-verso.

Donc il y a de quoi faire ! Le tout est d’excellente qualité et très agréable, autant à l’œil qu’au toucher, avec une petite réserve pour la grande carte recto verso qui est à mon sens un peu trop épaisse et qui s’avère donc assez peu pratique à l’utilisation. Ceci étant dit, le reste du contenu compense largement cette petite faiblesse.

Alors, on s’y met quand ?

C’est la bonne question ! Une fois la boîte déballée, il faut avouer qu’il est tentant de se jeter à corps perdu dans la lecture du livre de règles. 64 pages pour les règles plus les scénarios, effectivement, on est dans l’initiation pure et dure. Attention, j’ai dit initiation, et non simplification à outrance.

Déjà, il faut avouer un truc : l’objet en lui-même est très très agréable à la lecture : que ce soit la typo, la mise en page, le choix des couleurs pour les encadrés, les double colonne, le sidebar, bref, tout est parfaitement harmonieux et vraiment bien pensé. Les différentes icônes sont suffisamment différenciées pour qu’on parvienne à les identifier d’un seul regard et qu’il n’y ait aucune confusion possible.

Les règles, quant à elles, sont présentées dans l’ordre le plus logique qui soit et leur rédaction est parfaitement limpide, ce qui permet d’assimiler assez rapidement les différents aspects du jeu.

Et j’en reviens à ce que je disais plus haut sur la « non simplification à outrance ». En effet, même si les règles sont simples, il faut quand même avoir bien en tête qu’elles ne seront peut-être pas facilement assimilables dans leur ensemble par les plus jeunes d’entre les nouveaux joueurs. Parce que même si on reste dans les concepts classiques et typiques des JdR de Fantasy, tous ces différents éléments, mis bout à bout, représentent tout de même une quantité assez importante d’informations à retenir.

En fonction du public visé, il faudra donc peut-être faire certaines simplifications pour ne pas trop encombrer l’esprit des plus jeunes.

Chez nous, c’est la grande (12 ans) qui s’est saisie de la boîte pour lire à un des plus jeunes (8 ans). Déjà, ce qui est remarquable, c’est qu’ils ont été capables de laisser de côté leurs sacro-saintes consoles pendant plusieurs heures pour se consacrer à autre chose. Ne serait-ce que pour ça, je dirais pari réussi !

Mais au fur et à mesure, l’intérêt du plus jeune s’est émoussé (trop de trucs à comprendre, disait-il). Mais, il n’empêche qu’à la fin de la lecture, il était impatient d’en découdre et voulait aller « taper du monstre » !

Donc oui, il faut soit être à côté pour expliquer, soit simplifier certains aspects pour rendre l’ensemble digeste.

Par contre, il est évident que cette « difficulté » disparaît si on s’adresse à un public plus âgé.

Le livre comprend également quatre scénarios, qui vont permettre de faire progresser doucement vos personnages nouvellement crées (à moins que vous ayez préféré partir à l’aventure avec les pré-tirés fournis dans la boîte?). Sans être révolutionnaires, ces petites histoires ont l’avantage de plonger directement les joueurs dans une ambiance typique de ce que l’on peut vivre autour d’une table de JdR.

Alors, finalement, trop compliqué pour l’initiation ou pas ?

Absolument pas ! La boîte remplit excellemment  son rôle et est parfaite pour une introduction en douceur au JdR. Seulement, il faudra penser à accompagner et expliquer si on a affaire à un public plutôt jeune.

La qualité du matériel est là, l’ensemble est cohérent et permettra de faire les premiers pas dans l’univers du Jeu de Rôles sans grandes difficultés.

Comparée à d’autres boîtes/kits d’initiation que j’ai pu avoir entre les mains, cette version allégée des Chroniques Oubliées est, de loin, le projet le plus abouti de ce type, parce qu’elle allie simplicité des règles et une excellente qualité générale. C’est un excellent produit fini qui fera biens des heureux, à n’en pas douter.

Une jolie réussite de la part des équipes de BBE, donc.

About Philippe Pinon

Trublion de 47 balais, touche à tout, autodidacte, tête de cochon. Après plus de 20 ans à effectuer un travail décérébrant, change de voie. Scribouillard, « traductier de l’impossible », il devient même éditeur (OVNI) en 2015 où il édite, accompagné de son associée et conjointe, romans et JdR.

Mais ce qui le définit le mieux, c’est quand même le terme de « Gros Connard » (au grand cœur, malgré tout, pour ceux qui prennent le temps de fouiller au delà des apparences).

Check Also

Made of Breath Only — SleepsMakesWaves

Sleepsmakeswaves est groupe australien de post-rock, créée à Sydney en 2006. Il se compose de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *