Bonjour ! Aujourd’hui, je vais vous donner mon avis sur La princesse au visage de nuit de David Bry, édité chez L’Homme Sans Nom. Je vous préviens tout de suite : c’est un coup de cœur !

Hugo, enfant violenté par ses parents, s’est enfui avec ses amis dans la forêt, à la recherche de la princesse au visage de nuit, qui exaucerait les vœux des enfants malheureux… Il est ressorti du bois seul et sans souvenirs, et a été placé dans une famille d’accueil. Vingt ans plus tard, alors qu’il a tout fait pour oublier son enfance, Hugo apprend la mort de ses parents. Mais, de retour dans le village de son enfance, il découvre que ses parents auraient été assassinés, et d’étranges événements se produisent. La petite voiture de son enfance réapparaît comme par magie. De mystérieuses lueurs brillent dans les bois. Les orages soufflent des prénoms dans le vent.

Dès les premières pages, ce roman nous entraîne dans une histoire sombre et mystérieuse. On découvre petit à petit l’histoire de Hugo et son enfance. L’ambiance du village campagnard où tout se sait mais rien n’est dit est particulièrement bien retranscrite. Le récit est rythmé comme il faut. A chaque fois qu’on pense toucher la vérité du doigt, un autre élément entre en jeu, sans que cela paraisse de trop. L’auteur sait nous tenir en haleine et il est très difficile de lâcher ce roman, car on veut savoir ce qu’il se passe !

L’histoire va tourner autour de cette princesse au visage de nuit, qui est une légende locale. Ca m’a vraiment rappelé mon enfance, passé dans le même genre de village où on avait également soi-disant une sorcière. Mais je pense que même sans ce vécu, vous vous laissez entrainer dans l’historie sans problème. Au fur et à mesure du récit, on découvre les habitants de ce village, tous plus bizarres les uns que les autres. Ils ont tous des failles et des secrets, qui sont dévoilés en temps et en heure. Certaines histoires sont très dures, mais David Bry les aborde avec sensibilité et respect, ce qui permet de ne pas être trop mal à l’aise et de continuer à apprécier la lecture. De plus, tout est fait dans la mesure, rien n’est là juste pour l’esbroufe. Si je devais vraiment faire un reproche, ce serait concernant la fin, qui peut être décevante. Cependant, tout le reste du roman est parfait et se suffit à lui-même.

Je ne peux donc que vous recommander ce roman si vous aimez les histoires un peu mystérieuses, sombres et mélancoliques. Et si vous n’avez pas peur des fantômes du passé…

Chloé Cloison

Chloé Cloison

Tombée dans la lecture depuis toute petite, j’ai grandi au milieu de ces multiples univers. J’ai toujours eu un goût prononcé pour le fantastique et la fantasy, qui s’est développé au fil des années. Je me suis cependant ouverte sur d’autres styles, tels que la science-fiction et l’horreur. J’ai finalement fait de cet amour pour la langue mon métier en devenant traductrice. Et ça donne une bonne excuse pour rester vautrée pendant des heures sur un canapé/lit/fauteuil à dévorer un livre (et des cookies faits maison).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *