MMXX Hypa Hypa – Eskimo Callboy

Le groupe de metalcore allemand Eskimo Callboy nous propose, avec MMXX Hypa Hypa Edition, un album énergique aux mélodies accrocheuses.

Cet opus se divise en deux. Une première partie propose les morceaux originaux du groupe. La seconde nous présente sept reprises du premier titre, Hypa Hypa.

 

La première moitié de l’album comporte des titres énergiques auxquels j’ai facilement accroché. Ma chanson préférée reste vraiment Hypa Hypa, un morceau qui alterne entre sonorités électroniques, pop et pig squeal. Le rendu final est très entrainant. Le reste des chansons originales se situe dans cette même veine. Dramaqueen, l’avant dernier morceau, se rapproche plus de la ballade/slow dans ses mélodies chantées. J’ai bien aimé le contraste qui s’en dégage, entre des mélodies douces et un métal assez agressif. La rupture est quasi-totale avec Prism, la dernière chanson, romantique de bout en bout. Ce titre n’est pas mon préféré car il s’éloigne un peu (beaucoup) de la thématique, mais il a le mérite de faire la transition avec la seconde partie de l’EP.

 

Passons à présent aux reprises de Hypa Hypa.

Celle de Saltatio Mortis est absolument géniale : c’est une combinaison parfaite entre le l’énergie originale du morceau et les instrumentaux très folks, dansants de Saltatio Mortis. We butter the bread with butter propose aussi un metal speed excellent, amusant et entrainant. De quoi trancher avec la version beaucoup plus douce et languissante mais tout aussi sympathique d’Axel One. The BossHoss joue quant à lui sur de petits accents folks avec des arrières plans country, pour un rendu assez inattendu !

J’ai moins accroché aux reprises de 257Hers (plus rap), Sasha (un peu mou) et Gestör aber GeiL Remix (ça parfait plutôt bien façon électro mais se révèle au final un peu décevant).

MMXX Hypa Hypa Edition est donc un album que j’ai pris beaucoup de plaisir à écouter !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.