Graygarden – Miseria Ultima

J’ai découvert avec l’album Graygarden le groupe Miseria Ultima, un duo finlandais qui propose de l’électro industrielle. Malheureusement, je n’ai pas spécialement apprécié cet album.

Dans l’ensemble, Graygarden se révèle sympathique, mais j’ai vraiment eu du mal à lui trouver une originalité véritable. Même au sein d’une chanson, c’est toujours un peu pareil. On y retrouve un mélange de sonorités très électroniques et de métal un peu plus agressif ; certains passages m’ont un peu fait penser à l’atmosphère du groupe Dulce Liquido, mais en beaucoup moins atypique.

Certaines, l’opus s’écoute bien et donne envie de bouger. Mais c’est peut-être là qu’il trouve sa limite : Graygarden passerait probablement très bien en soirée électro, entre deux morceaux rythmés et entêtants du genre. Pourtant, sur album, il me semble que l’intérêt est plus limité car c’est vraiment répétitif. Même au bout de la deuxième écoute, j’ai eu du mal à trouver un élément qui se démarquerait du reste. Les chansons s’enchaînent et se ressemblent, sans qu’on note de véritable différence de l’une à l’autre. Aucun morceau ne m’aura, en définitive, véritablement interpellée.

Graygarden est donc un album qui ferait peut-être danser les noctambules des soirées électroniques, mais l’ensemble manquera sans doute d’originalité pour les amateurs d’une électro plus recherchée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *