Les Chats des neiges ne sont plus blancs en hiver – Noémie Wiorek

ATTENTION DU FAIT DU CONFINEMENT CE ROMAN N’EST DISPONIBLE QU’EN NUMERIQUE

Le dernier roman des éditions de l’Homme Sans Nom, signé par Noémie Wiorek, est un peu étrange. La maison, connue pour proposer des romans d’auteurs français inattendus, bien écrits et aux histoires prenantes. Et pour ce Les Chats des neiges ne sont plus blancs en hiver m’a surpris, parfois agréablement, parfois non. Un roman aux multiples facettes qu’il convient clairement de découvrir pour se faire son propre avis !

Morz est la terre la plus au Nord du monde. Des siècles plus tôt, la neige a cessé de tomber et la glace a fondu, devenue une boue informe et immonde. Il y a une ombre dans l’Est de Morz ; celle de Noir, un esprit maléfique prêt à tout pour provo-quer la ruine du royaume. Sur ses talons court le Second, un guerrier prodigieux, plus cruel et féroce que tous les séides gravitant autour d’eux. Il y a un enfant sur le trône de Morz : on attend de lui la ferveur de ses ancêtres pour maintenir le royaume dans la Lumière. Mais le prince Jaroslav doute de sa place, de son pouvoir et ne souhaite qu’une seule chose : vivre en paix. Et dans le Nord, près des montagnes, ourdissent les sorcières, vengeresses, dévorées par le rêve incertain de refaire un jour tomber la neige sur leur monde déchu.

Ce roman débute de manière assez inattendue, avec deux prologues (tout comme il se terminera avec deux épilogues d’ailleurs). On entre dans le premier dans une ère antique, donc le personnage principal sera cité de nombreuses fois dans le roman. Puis dans le second on entre dans le vif du sujet, mais de manière un peu trop vaporeuse pour moi. C’est finalement le reproche que je ferais à ce roman : il reste pour moi trop onirique, trop vaporeux pour que je me sois réellement identifié aux personnages et que j’ai vécu l’aventure avec eux. Mais ce roman recèle également de nombreux points forts. Le premier est l’imagination de l’autrice qui nous emmène très loin, et ses ficelles scénaristiques ont clairement su me surprendre à plus d’une reprise. De bout en bout le scénario est maîtrisé et l’on suit le Second avec plaisir dans ses pérégrinations, aussi bien mentales que physiques d’ailleurs.

Le second gros point fort de Noémie Wiorek est son style. Impeccable de bout en bout, avec une plume ciselée et prenante, poétique comme on aime. Très clairement les amateurs de belle écriture seront séduits par ce roman. Passons aux personnages qui sont eux aussi réussis. On y découvre une palette assez large, chacun ayant à un moment voix dans son chapitre. Bien entendu le Second aura la part belle, mais Noir a vraiment su m’étonner sur la fin du roman. Le Prince Jaroslav, ou encore Tomislav sont juste parfaits dans leurs rôles, tout comme les protagonistes secondaires. Parmi eux ma préférence va à la petite Olle au destin franchement inattendu.

Diverses thématiques émaillent également le roman. Le féminisme est très présent mais loin d’être oppressant, les considérations écologiques, liées aux animaux également. Je trouve que Noémie Wiorek a su à travers ces pages parler de choses qui lui tiennent à cœur sans pour autant les rendre obsessionnelles au fil des lignes. Et rien que pour cela c’est déjà un succès.

Les Chats des neiges ne sont plus blancs en hiver (dont le titre trouvera une explication en fin de roman) est un livre qui me laisse une saveur bizarre. Le style est excellent, le scénario bien construit, les personnages impeccables, mais l’ensemble peut-être un peu trop vaporeux, me donne une impression de longueur étonnante car tout est dit dans le roman, sans que l’on ne souhaite rajouter quoi que ce soit, mais néanmoins je reste un peu sur ma faim, de manière trop indéterminée à mon goût. Le fait est que Noémie Wiorek fera une entrée remarquée sur les étals des libraires et dans le milieu de l’imaginaire français avec ce roman de dark fantasy taillé pour le succès.

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *