Lollapalooza – Hippodrome de Longchamp – JOUR 2 – 21/07/2019 

Pour cette troisième édition du festival Lollapalooza millesime 2019 a su encore une fois réunir beaucoup de styles musicaux et donc tout autant de mélomanes. Que ce soit la scène éléctro, pop, rock, rap, francaise, techno, tout était organisé pour que chacun profite de chaque instant d’un festival qui s’est fait entendre à des kilomètres à la ronde !

Cette deuxième journée de festival commence sous une chaleur étouffante. Une journée bien rock sous toutes ses formes ! On commence avec Judah and the lion. Une découverte pour moi et un super moment. C’était parfait pour bien commencer cette journée. 

Judah and the lion est composé de 3 jeunes Américains et à sorti depuis ses débuts en 2013 pas moins de 5 albums. De quoi ravir un plublic assez jeune avec un show dynamique et entraînant ! 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Une petite pause histoire de se désaltérer à l’ombre autour d’un soda bien frais et je repars pour découvrir Shame

Cette fois-ci ils sont Anglais  et c’est : 1 album studio, 2 albums live, 1 ep et 6 singles. De quoi mettre le feu car ils savent investir une grande scène et jouer avec le public. Le bassiste nous a offert quelques jeux de jambes acrobatiques assez surprenant et l’énergie qui se dégage de ce rock alternatif limite punk comme savent le faire les british ! 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

S’en suit Caravan Palace. Ce nom vous dit quelque chose ? c’est entêtant, entraînant, ça swing, ça rock, ça saute, ça danse, bref, j’ai adoré ! Du jazz-rock qui swingue 2.0 survolté de musique électronique, un somptueux mélange qui fait bouger le popotin ! 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pour la suite, il va falloir suivre un peu car ce fut le moment Benny Hill de cette journée. Imaginez un peu. Biffy Clyro qui commence à jouer. Puis Ben Harper… HA !!!! Challenge accepted, je commence donc avec Biffy Clyro. 3 chansons top chrono pour avoir de beaux souvenirs en images, je dégaine donc mon appareil et me positionne sur la scène Alternative Stage. 

Le public acclame Biffy !! Biffy !!! les lumières annonce l’arrivée du groupe et ce sont les frères Johnston qui entrent suivi de Simon vêtu d’un seul pantalon blanc et de sa guitare. 

Dès les premières notes le public se lance dans une vague humaine grandeur nature et les riffs de la guitare de Simon se font largement entendre ! Il est partout, va de droite à gauche, pour l’avoir vu sur scène quelques mois en arrière en acoustique, c’est cette fois un décor épuré et rock à souhait et c’est un régal visuel et auditif ! 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Je file faire un saut pour Ben Harper, car même si j’ai une nette préférence pour le trio que je viens de quitter, je ne pouvais pas rater le passage de ce sublime artiste. 

Guitares, percussions, ambiance folk, et reggae à la fois sa voix douce et suave et les rythmes frappés sur les percus nous emporte dans les influences mêmes de Ben Harper. Sa réputation n’est plus à défendre et je profite des quelques chansons accordées aux photographes pour en emmagasiner un maximum et être au plus près de la scène. 3 petits titres et puis s’en va, ce fut un bel interlude avant de revenir voir Biffy Clyro. Ce sera au plus loin de la scène, car impossible de m’en approcher plus tellement il y a de monde. 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le soleil commence à se coucher sur le village Lollapalooza et je me dirige vers le dernier groupe que je pouvais couvrir. 1975. 

Cette tornade venue d’outre-manche était plus qu’attendue ! Les filles se déchaînaient déjà avant même l’arrivée du groupe alors imaginez une fois que les notes ont retenti… 

C’était frais, pop, rock, édulcoré et ça tournait vraiment du tonnerre ! Un superbe set aux couleurs roses, bleues et violettes ! 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La nuit tombe et je dois retourner à la réalité car tout comme hier, je n’ai pas pu couvrir le dernier groupe que j’avais sélectionné. Ce sera avec la diversité gastronomique restreinte sur le festival les seuls points négatifs. 

Encore une fois Live Nation sait organiser des événements qui laisse de superbes souvenirs. Cette édition 2019 était la première pour eMaginarock mais j’espère pas la dernière ! 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *