Mayday – Danger Girl – Andy Hartnell & John Royle

Graph Zeppelin reprend la licence Danger Girl depuis quelques temps et cela pour mon plus grand plaisir de lecteur, très clairement. Avec ce nouvel opus, un peu moins épais que les précédents, intitulé Mayday, on retrouve toujours cette ambiance particulière mêlant sexy et espionnage.

Une fois n’est pas coutume, le lecteur se retrouve à suivre un personnage qu’il pensait mort : Natalia Kassle. Celle qui a trahie ses camarades dans Opération Hammer va, comme cela arrive souvent dans les comics, revenir à la vie sous les yeux du lecteur et devoir partir en quête de son passé. Dans ce nouveau Danger Girl on ne retrouve donc pratiquement pas les espionnes que nous sommes habitués à suivre, redécouvrant l’espionne russe au fur et à mesure de ses aventures. Bien que déroutant initialement, cet album donne une autre vision de la périphérie de ce qui se déroule dans les épisodes classiques. La série de Danger Girl est gérée de main de maître par les auteurs et l’ensemble des protagonistes apparaît fort à propos un peu partout en fonction des moments, distillant des éléments nécessaires pour les suites à venir.

Comme toujours le dessin de John Royle est de belle qualité : l’action est décrite avec un soin minutieux, tout en gardant une dynamique prenante. Les couleurs sont également éclatantes, démontrant le savoir-faire de l’éditeur en matière d’impression de comics.

Les filles de l’équipe Danger Girl ne sont donc visiblement pas au bout de leurs peines puisque Natalia Kassle est visiblement de retour et n’en doutons pas elle va chercher à se venger. Vivement le prochain tome donc, qui devrait la voir revenir et affronter ses anciennes partenaires, probablement dans le but de faire disparaître la pauvre Abby Chase !

Mayday
Danger Girl
Andy Hartnell & John Royle
Graph Zeppelin
2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *