Angemort – Sire Cédric

AngemortSire Cédric est un auteur bien connu des fans de fantastique, et cela depuis de nombreuses années, même si au fil de ses romans il a oscillé vers le thriller. La réédition au Pré aux Clercs de son tout premier roman, Angemort, est donc une excellente surprise, car il était indisponible depuis de nombreuses années et les lecteurs étaient particulièrement demandeurs. J’étais d’ailleurs parmi eux.

Angemort c’est, pour vous synthétiser l’esprit du roman, un fantastique gothique sous acide reprenant tout ce qu’il y a de meilleur dans le genre : démons, magie… Passionnant à plus d’un titre, ce roman plonge dans le gore, nous propose des envolées d’une poésie rare, joue avec le lecteur comme un chat avec une souris.
Comme à son habitude, la plume de Sire Cédric est soignée, fluide et particulièrement agréable à lire. Il parvient à nous décrire des horreurs, à les faire vivre sous nos yeux, sans que cela nous pose le moindre problème tant tout cela est magnifiquement décrit.

Alors oui, comme dans tout premier roman, certaines ficelles scénaristiques sont un peu grosses, mais l’ensemble fantastique est tellement jouissif pour le lecteur que cela importe peu. Alors oui, ce roman est d’obédience clairement gothique, et cela pourra déranger toute une frange assez sage du public S. F. F. F. mais peu importe : Sire Cédric sait nous raconter des histoires. Pas des belles avec des dragons, des chevaliers et des Elfes, mais des histoires de sang, de sexe, de tripes qui prendront le lecteur et l’emmèneront loin de son quotidien. Personnellement, je ne demande rien de mieux, et vous ?

Angemort est un retour aux sources du fantastique de Sire Cédric, ce qui ne fut absolument pas pour me déplaire, donc si vous aimez les histoires glauques et passionnantes, ce roman est fait pour vous…

Angemort
Sire Cédric
Le Pré aux Clercs
19,90 €

Thomas Riquet

Thomas Riquet

Passionné de cultures alternatives, Thomas dirige eMaginarock depuis 2008. Editeur, photographe, anthologiste, graphiste... ses casquettes ont été nombreuses dans sa vie, un peu comme un chapelier fou, mais avec toujours une ligne directrice qui s'est dégagée : faire découvrir les univers qu'il aime aux autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.