Home / Interviews / Download Project #3 – Interview de Christophe de Nakht

Download Project #3 – Interview de Christophe de Nakht

Bonjour, et merci de prendre quelques minutes pour répondre à mes questions. Pourrais-tu tout d’abord te présenter et nous expliquer ce qu’est Nakht exactement comme groupe?

Salut ! Je suis Christopher, guitariste du groupe. Tout d’abord NAKHT est composé de 5 musiciens tous originaires de la région parisienne, plus précisément la Seine-et-Marne. Nous avons formé cette entité il y a maintenant 3 ans. Pour essayer d’être le plus précis sur l’identité du groupe, je dirais que nous utilisons des gammes typées orientales mélangées à un Deathcore aux riffs lourd et incisifs. Nous avons sort 2 EPs et sommes actuellement en écriture pour un futur album.

Comment en es-tu venu à la musique, et plus particulièrement au metal ?

Pour ma part, j’écoutais pas trop de Metal étant enfant, mais j’ai toujours été ouvert musicalement. Je dirais que c’est ma curiosité m’a amené à écouter du Rock, Metal, Punk à l’âge de 14 ans, c’est à cette période que j’ai connu Danny avec qui j’ai  monté mon premier groupe 1 an après.

Vous venez de sortir un nouvel EP, peux-tu nous en dire plus dessus, donner envie à nos lecteurs de l’écouter ?

CHAKRA, c’est notre deuxième EP, sorti il y a un peu plus d’un an. Il est le fruit d’une rencontre et d’un mélange de tous les musiciens,contrairement à ARTEFACT qui était se concentrait uniquement sur mes compositions personnelles. Sur ce nouvel EP on sent bien l’identité de chacun, chaque détail à pris la place que nous souhaitions. Des riffs acérés, des gammes orientales, des parties très lourdes assemblées à des samples d’instruments tel que le koto -un instrument de musique à cordes pincées utilisé en musique japonaise traditionnelle-, le dulcimer -une sorte de cithare-, des music box et bien d’autres… C’est vraiment à la sortie de ce disque que le projet NAKHT est vraiment né.

Vous allez jouer sur la soirée du Download Project, le 1er juin à l’Empreinte, de Savigny-le-Temple. Impatients ? Et comment vous êtes-vous retrouvés sur cette date qui promet d’envoyer du très lourd, quand même… ?

Nous travaillons sans cesse en résidence au Chaudron du Mée-sur-Seine avec Arnaud – le coordinateur du secteur musiques actuelles – pour se poser les bonnes questions, travailler le set, monter un vrai show béton ; alors bien évidemment l’impatience est là, mais on garde en tête d’être focus sur le travail à fournir pour toujours faire mieux. Si nous sommes sur cette date je pense que c’est grâce à tout ce travail. Nous n’oublions pas que ce travail a débuté à L’Empreinte avec Lodex et Julien à qui nous restons très assez attachés et qui jouent un rôle primordial dans cette programmation.
Nos contacts avec les groupes U-BILAM et WILD MIGHTY FREAKS nous ont aussi donné l’opportunité de partager cette grosse soirée à l’occasion du DOWNLOAD PROJECT qui je pense, va faire très mal…

Vous préparez quelques surprises pour cette date ?

AH ! Je l’attendais celle là ! Bien évidement nous avons des surprises…

« les horreurs quotidiennes s’avèrent plus fortes que l’éveil, et la déchéance humaine plus profonde que les abysses »

Merci pour tes réponses et je te dis au 1er juin !

Eldricht Tales

A propos de Thomas Riquet

Passionné de littératures de l'imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d'Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom. Ce faisant il assure également la direction littéraire d'anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Lisez aussi

Commencing Countdown – Traveling Jack

Alors c’est simple : je ne connais pas du tout ce groupe là mais le …

Interview de Thomas David, sculpteur

Raven : Bonjour Thomas, est-ce que tu peux te présenter en quelques mots ? Thomas : Salut ! …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *