Bonjour ! Aujourd’hui, je vais vous parler d’Aurora, un roman de science-fiction écrit par Kim Stanley Robinson et paru chez Bragelonne.

Notre voyage depuis la Terre a commencé il y a des générations.

À présent, nous nous approchons de notre destination.

Aurora.

Brillamment conçu et merveilleusement écrit, un roman majeur d’une des voix les plus puissantes de la science-fiction moderne. Aurora raconte l’histoire incroyable de notre premier voyage au-delà du système solaire, pour trouver un nouveau foyer.

Ce roman est vraiment celui d’un voyage. On a parfois même l’impression qu’il s’agit plus d’un documentaire du futur, d’une projection : comment un vaisseau pourrait-il parcourir des années-lumière de la Terre ? Comment est-ce qu’il devrait fonctionner ? Comment des humains pourraient-ils survivre plus de 150 ans dans ce vaisseau intersidéral ? Et une fois arrivés sur place, comment vont-ils faire pour transformer la planète visée en planète habitable ? Et il y a également des questions plus morales : est-il légitime de s’embarquer dans un voyage intersidéral et de condamner ses enfants à poursuivre ses envies ?

Toute la première partie du livre s’intéresse donc au voyage jusqu’à Aurora. J’ai eu du mal avec cette partie, car elle est tout de même assez technique, avec des notions de physique et de biochimie notamment. Je n’ai personnellement pas beaucoup de connaissances dans ces domaines et il arrivait que je ne comprenne pas grand-chose à ce qu’il était raconté. Heureusement, l’intrigue devient assez intéressante quand ils arrivent à Aurora pour oublier cet aspect-là du récit.

Le personnage central est l’IA du vaisseau, ce qui fait qu’on ne s’attache pas trop aux personnages humains, qu’on voit d’un point de vue extérieur. Cependant, il y a quand même des moments où les émotions sont présentes et le fait de n’avoir que des petites touches les rendent encore plus fortes. Mais tout ça rend le récit assez particulier. J’ai plutôt l’habitude des romans avec des personnages principaux humains qui ont des états d’âme. Cependant, c’est juste une question d’habitude.

Finalement, j’ai plutôt bien aimé ce roman, même si ça a été dur de rentrer dedans. La fin est un peu décevante également. Cependant, ce n’est pas la destination qui compte mais toujours le chemin parcouru, et les détours surtout.

Chloé Cloison

Chloé Cloison

Tombée dans la lecture depuis toute petite, j’ai grandi au milieu de ces multiples univers. J’ai toujours eu un goût prononcé pour le fantastique et la fantasy, qui s’est développé au fil des années. Je me suis cependant ouverte sur d’autres styles, tels que la science-fiction et l’horreur. J’ai finalement fait de cet amour pour la langue mon métier en devenant traductrice. Et ça donne une bonne excuse pour rester vautrée pendant des heures sur un canapé/lit/fauteuil à dévorer un livre (et des cookies faits maison).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *