Hell of a Ride+Heartlay+One Last Shot – Les 18 Marches – Moissy Cramayel – 31/01/2020

Les 18 Marches est une salle située à Moissy-Cramayel dans le sud 77 (lieu que je connais bien car pratiqué en son temps aussi bien sur scène que pour répéter, mais ceci est une autre histoire). Cette agréable petite salle de concert, à la programmation éclectique, accueille ce soir Hell of a Ride précédé de One Last Shot et Heartlay.

On commence avec One Last Shot pour ouvrir les hostilités, c’est un groupe que je vois pour la première fois. Les musiciens partent sur un bon rythme et prennent plaisir à jouer. La proximité avec le public est de mise et c’est tant mieux. 

Le line-up a changé en 2019, il ne reste que 2 musiciens sur 5 de la formation originale. Le groupe néanmoins se lâche et joue à fond ses compos. Celles-ci s’inscrivent d’ailleurs dans un pur jus rock/metal US. Au final, One Last Shot, avec leur set de 9 chansons a mis le public au diapason.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Rapide changement de plateau et Heartlay monte sur scène.

Dans un style tout à fait différent, les musiciens laissent apparaître un style metal/gothique aussi bien dans la musique que dans les tenues. Le maquillage fait particulièrement bien son effet sur scène, le tout souligné par de belles lights sombres et froides par moment.

On sent dans leurs influences musicales de l’indus à la NIN ou des accents qui rappellent parfois du Marilyn Manson (entre autres). Leur set est un mélange de leur répertoire, alternant aussi bien des morceaux du premier album que des nouveautés. Le frontman Aaron Sadrin remplit bien l’espace, le show est bien rythmé. Hearlay se révèle être aussi une belle découverte.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

On termine la soirée par la montée sur scène de Hell of a Ride.

La dernière fois que je les avais vu date un peu (2013 au Mennecy Metal Fest) et j’avais gardé un excellent souvenir de leur passage. Le groupe francilien vient de sortir un nouvel album « Nine of Cups » et joue ce soir sa première date de la tournée. Dès les premières notes, on sent le groupe rôdé, leur expérience de la scène se ressent. Musicalement les Hell of a Ride nous offrent du rock/metal avec des riffs incisifs et un chant très bien maîtrisé. Les fans sont présents, peut-être un peu moins « hypnotisé » qu’avec le groupe précédent mais restent très attentifs à la prestation du groupe. Concernant le set, 13 chansons (plus un rappel) avec par exemple la chanson Stand Up (très efficace), Aphrodisiac Cadillac (de l’album Bête Noire) ou encore la reprise de Bruno Mars Locked Out of Heaven (assez inattendue je dois dire) mais interprétée à la sauce Hell of a Ride. Le dernier album de très bonne facture devrait ouvrir au groupe de nombreuses dates pour cette tournée et c’est tout le mal qu’on leur souhaite.

 

Les lights étaient suffisamment riches et dynamiques pour une salle de cette dimension, le son était bon dans l’ensemble. Un seul petit bémol à mon sens, la batterie commune aux 3 groupes sonnait un peu «carton» et empêchait aux groupes d’avoir ce petit ajout de puissance nécessaire et toujours agréable pour un concert.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Merci aux 18 Marches et aux 3 groupes pour cette très bonne soirée !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *