Tremplin Jam’in Paris – FINALE – 1ère édition – La Java – Paris – 6/06/2019

Le tremplin Jam’in Paris est né du projet de deux associations : JamSpace et Kiki à Paris.

JamSpace met à disposition pour des musiciens de tout univers musical voulant progresser, des studios ou encore des professionnels du milieu artistique, grâce à des masterclass, des rencontres ou des conférences. Le système d’Open-Repète permet donc à chacun de pouvoir s’ouvrir au monde de la musique à son propre rythme.

Kiki à Paris c’est le guide des bonnes adresses à Paris. Que ce soit pour découvrir des adresses gourmandes ou alors une expo insolite, Kiki vous ouvre les portes d’un Paris qui ne dort jamais et qui offre parfois de belles découvertes.

Ces deux petits bouts de femmes ont donc retroussé leurs manches et le Tremplin Jam’in Paris est né. Le concept est simple, vous êtes musicien, peu importe votre style, en groupe ou solo, vous souhaitez vous faire connaître et sortir de votre salle de studio ? Alors surveillez la seconde édition pour vous inscrire car pour ce premier opus, les groupes finalistes ont été plus que gâtés. Des heures de coaching, de répétitions en studio, de diffusion sur une plateforme musicale, tout était organisé pour aider chaque formation présente ce soir là. Et comme une bonne action en cache une autre, une tombola était organisée afin que tous les bénéfices de cette soirée soient reversés à l’association Humans for Womens qui lutte contre la précarité des femmes sous toutes ses formes. Une très belle association à soutenir !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Maintenant que les présentations sont faites, place à la soirée de clôture de ce tremplin. Au départ, ils étaient 200 à avoir envoyé leur candidature. 200 groupes à écouter, à étudier, à découvrir par plusieurs groupes de 2 jury venant de tout horizon et univers musical afin de ne pas laisser de place au parti pris. Après une première sélection, les groupes et musiciens se sont retrouvés au Studio Campus le 25 Mai dernier afin de se défendre sur scène. Une deuxième sélection a donc eu lieu suite à cette cession et 5 groupes ont gravi les marches de la finale.

C’était donc à La Java que cette soirée à eu lieu. Un apéritif était organisé avant les concerts afin que chacun puisse discuter avec les professionnels ou les bénévoles autour d’un verre et je sentais déjà en parlant avec quelques musiciens que même si l’ambiance paraissait décontracté, la concentration était de mise. Les lumières s’éteignent et le premier groupe prend place. Des mois de travail qui prennent enfin vie devant Alice et Kiki, pas peu fière d’elles et elles peuvent !

Le premier à ouvrir le bal de cette finale est Robin Zeller. Robin est accompagné d’un guitariste, un bassiste, et une batterie. C’est rock, folk, indie à la fois, c’est entraînant et ils ont déjà une belle liste de chansons à leurs actif.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pas facile d’ouvrir pour une finale mais ils ont assurés et ne se sont pas laissé surmonter par le stress. La présence scénique est à améliorer mais dans l’ensemble, c’était bien cool !

La seconde finaliste monte sur scène accompagnée de son clavier et de son ordinateur. Ajouter à cela le look très travaillé avec un maquillage très coloré faisant contraste à une tenue très classique et sombre, l’univers de MEKIAS est là. Une synthwave electro-pop sonnant aux rythmes classique de la musique des années 80 / 90 en version 2.0 option vague de fraîcheur grâce à un set crescendo afin de mettre le public en confiance, assez en tout cas pour le voir danser et se lâcher !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le troisième groupe à prendre place est ROB ONE. Ils sont 4 sur scène mais font du bordel comme 15. Les sonorités sont intéressantes car j’ai bien senti les influences de chacuns et elles sont vraiment éclectiques, Le public les acclament et danse, le set est efficace.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Quatrième finaliste et c’est encore une demoiselle en solo qui s’approche du micro accompagné de sa guitare. Akwa paraît timide mais les quelques notes de son début de set on fait apparaître une femme à la musicalité soul et pop. Elle nous raconte en chanson sa vie, ses changements, ses hauts et ses bas et c’est très bien fait. Sa voix porte jusqu’au fond de la grande salle de La Java et ont sent bien que malgré ses 27 ans elle en a vécu des choses !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le cinquième finaliste est Kansy. Il se décrit comme je cite : « musicien chanteur instrumentiste évoluant dans de l’affro-soul à connotation légèrement mandingue aux accents blues,jazz et funk. » J’avoue ne pas avoir trouvé mieux pour le présenter. C’est exactement ce qui lui correspond.

Pas étonnant qu’il ait gagné cette finale tellement il a mis le feu. Le public le lui a bien rendu à l’applaudimètre et c’est sans hésitation Kansy qui sera le grand gagnant.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La soirée s’est gentillement finie sur la tombola et la remise des prix, il était donc temps pour Elodie et moi de rentrer sous la fraîcheur parisienne.

Un grand merci à La Java pour l’accueil et un grand bravo à Alice de JamSpace, à Kiki de Kiki à Paris et à tous les bénévoles, partenaires et acteurs de cette soirée caritative riche en découvertes et surtout pour l’organisation de ce tremplin qui je l’espère verra peut être un groupe de metal l’année prochaine !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *