State Champs + Seaway + Stand Alantic + Woes – La Maroquinerie – Paris 11/11/2018

Le 11 Novembre dernier, c’est à la Maroquinerie que je me suis rendu à l’occasion du concert de State Champs. Ils ne sont pas venus seuls, puisque 3 groupes les accompagnent ! Une soirée organisée par Alternative Live qui a mis le paquet et qui nous a offert une bonne dose de punk-rock, de quoi nous rassasier pour quelques jours !

On débute les festivités par Woes. Groupe de pop-punk fondé en 2016 en Ecosse. Venus hélas sans le kilt ! Ils sont jeunes, et ça se voit un peu sur scène, mais ont déjà un public français bien présent ! Le chanteur n’a pas hésité à aller serrer quelques mains dans le public pendant leur set de 7 chansons, très pop-punk en effet !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Place à Stand Atlantic. Ce n’est pas la première fois qu’ils foulent la scène de la Maroquinerie, car il y a quelques mois, c’était déjà par cette salle que le groupe est passé en Mai dernier pour accompagner State Champs. Le public avait bien appris leurs leçons car c’est avec un accueil plus que chaleureux que débute leur set et continuera en chantant par cœur les chansons.

J’ai adoré la voix de Bonnie : elle est rock, punk, puissante et douce à la fois. Un très beau mélange qui donne une vraie dynamique entre le côté alternatif et le côté pop-punk-rock.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Changement de scène et Seaway débute à leur tour. Formé en 2011 et composé de Ryan Locke au chant, Patrick Carleton à la guitare, Adam Shoji à la basse, Andrew Eichinger à la guitare et de Ken Taylor à la batterie, ils ont fait monter la température dès les premières notes de Best mistake.

Le public commençait à être déchaîné, ne tenait plus en place et la sécurité a eu du mal à le retenir, laissant passer quelques slams. Un set de 8 chansons qui a fait venir les retardataires tellement nombreux que la Maroquinerie commençait à suffoquer !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

On y est. LA tête d’affiche. Quelques mois après un précédent passage qui avait déjà conquis les fans, ils ont remis le couvert et ont mis les petits plats dans les grands. La salle est alors pleine à craquer, me faufiler dans la foule est devenu très compliqué. Que cela ne tienne, je prends de la hauteur afin de mieux profiter du show.

J’ai tellement bien fait de monter sur les côtés de la salle. A peine State Champs entrait sur scène que le public est monté en pression et ça n’a été qu’une folie furieuse dans la fosse !

State champs a enflammé la salle avec un set de 18 chansons (différent de celui joué en Mai dernier) et 2 en rappel, rien que ça ! Côté fosse, pit circles, slams dans tous les sens, il y a du avoir des bleus ce soir, c’est certain !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Une soirée qui est montée crescendo, a fini en apothéose, les murs de la Maroquinerie vont s’en souvenir longtemps !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *