Anges déchus – Le Cycle de Takeshi Kovacs T2 – Richard Morgan

Dans ce deuxième volume de la trilogie du Cycle de Takeshi Kovacs, nous retrouvons Takeshi Kovacs dans les forces armées en lutte contre les indépendantistes du système de Sanction IV. En fait, c’est gravement blessé que nous le découvrons dans un vaisseau-hôpital.

Il y fera la rencontre de Jan Schneider, un combattant ennemi qui n’est pas convaincu par cette guerre. Schneider n’est là que parce que des informations archéologiques importantes pourraient lui apporter la richesse. En effet, un vaisseau martien est dans les parages et il pourrait bien procurer des renseignements essentiels sur cette mystérieuse civilisation disparue.

Pour mener à bien cette quête, Kovacs et Schneider vont s’adjoindre les services de l’archéologue Tanya Wardani. Les deux principaux obstacles seront alors le fait que les indépendantistes aussi aimeraient mettre la main sur Tanya et que les fouilles devront se faire en plein milieu des zones de combat.

Riche en combats, en violences de toutes sortes et en intrigues des plus tortueuses, ce nouvel opus des aventures de Kovacs nous emmène plus loin que dans les affres d’une guerre lointaine dans le temps et l’espace. En effet, nous sommes plongés dans tout ce que l’humanité a de plus vil.

Richard Morgan restitue la cruauté des conflits actuels et du passé. Il n’est pas de guerre propre, pas plus que de frappe chirurgicale. L’empathie n’est pas la première valeur humaine, mais la volonté de soumettre autrui semble ici l’être, quel qu’en soit le moyen.

Ce récit, tout en partant du postulat des piles qui permettent aux hommes de passer outre leur mort par des réenveloppements dans de nouveaux corps, n’épargne pas l’âme de ses tourments millénaires propres à l’humanité. Il remet aussi l’homme en perspective en évoquant la civilisation martienne qui l’a précédée et qui, bien que supérieure technologiquement, à finir par disparaître face à un adversaire inconnu jusqu’alors. Qui sait, peut-être cette redoutable civilisation rôde encore ?

Mélange de Stargate et d’Au cœur des ténèbres, Anges déchus nous immerge dans une de ces manipulations politiques qui ont forgé l’histoire, quelles qu’en soient les conséquences. Un texte parfois troublant, car l’intrication des différentes intrigues peut perdre le lecteur. Mais c’est surtout l’arrière-monde qui se profile avec la vanité de tout ce que l’humanité entreprend à l’échelle de l’univers et de la vie elle-même qui est la leçon essentielle à retenir de cette lecture.

Anges déchus – Le Cycle de Takeshi Kovacs T2
Richard Morgan
Couverture illustrée par Chris McGrath
Traduction par Ange
Bragelonne
Collection Milady
2009

8,20 €

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *