Home / Cinéma / Les Chroniques de Shannara S1 – Alfred Gough, Miles Millar

Les Chroniques de Shannara S1 – Alfred Gough, Miles Millar

Des millions d’années après l’extinction de la civilisation que nous connaissons, les Quatre Terres sont menacées par la mort imminente de l’Arbre protecteur Ellcrys qui renferme des forces terribles et obscures. À chaque feuille tombée, les démons se réveillent de l’au-delà. La princesse Amberle, le demi-elfe Will et la solitaire Eretria commencent alors leur quête contre les forces du Mal, guidé par le dernier druide Allanon. 

On a entendu beaucoup de choses sur cette série, annulée après la saison 2. Du coup, j’ai voulu y jeter un oeil après avoir commencé le cycle Shannara. Et… je suis tombée dedans! Complètement!

Il est vrai qu’après le pilote, je me suis dit le visionnage n’allait pas être du gâteau au vu du jeu des acteurs, mais passé le second épisode, on est très vite happé par l’histoire. D’autant que les décors sont magnifiques! La série a été tournée en Nouvelle-Zélande et les paysages sont grandioses. Il y a beaucoup de séquences en extérieur et cela donne un ton réaliste (c’est toujours mieux que des fonds verts…). Les effets sont très réussis tout comme les maquillages.

Pareil pour la bande-son qui accompagne parfaitement les 10 épisodes ou encore le générique de début, assez fascinant.

 

En tout cas, pour une production MTV, on est loin d’avoir affaire à quelque chose de mal fait! Les moyens ont été mis pour qu’on soit immergé dans une vraie série de fantasy.

Par rapport au roman, l’intrigue est plus rapide; s’attarde moins sur les détails, mais du coup c’est plus dynamique. On a moins l’impression d’être sur une trame répétitive et clichée du genre (même si au final c’est un peu le cas…); surtout, on ressent moins le copié-collé tolkienesque. Fait incroyable (vous me direz: je m’emballe un peu vite!), j’ai compris quelque chose que je n’avais pas du tout vu dans le roman! En fait, nous sommes dans une fantasy dystopique/post-appo! Mais ça, je ne l’ai pas du tout ressenti à la lecture alors que là évidemment avec les images, c’est tout de suite concret. Du coup, c’est une bonne surprise, car ça modernise le genre et on accroche d’autant plus à l’histoire. 

La série se concentre plus sur les personnages que sur l’action ce qui rend l’ensemble très humain et plus réaliste. Les deux derniers épisodes sont épiques, tendus et émouvants! Oui je le dis: la fin de la saison est plutôt touchante. L’ensemble n’est vraiment pas drôle et les créateurs ne cachent pas la violence. Les démons n’hésitent pas à éviscérer leurs victimes!

Regardons d’un peu plus près les personnages.

Retrouver John Rhys-Davies (Gimli!) dans le rôle d’Eventine est un joli clin d’oeil pour tous les fans des films de Jackson. J’ai une certaine tendresse pour cet acteur très peu « utilisé » et qui joue ici parfaitement son rôle de roi des Elfes. Gimli serait sûrement très contrarié de ce changement de camp!

Will, le héros, n’est pas très appréciable au début. Un peu niais, un peu trop gentil, le jeu de l’acteur n’aidant pas vraiment… Mais au final, il évolue très bien et surtout l’acteur s’améliore au fur et à mesure de la saison. Cependant, on est loin d’avoir un héros vraiment attachant.

La princesse Amberle est le personnage le moins intéressant de la série (jusqu’au twist de l’épisode 9). Malheureusement, Poppy Drayton n’est pas une actrice au jeu subtil. Il faut dire que son personnage n’est pas non plus très intéressant.

Deux personnages se distinguent vraiment de la série. Tout d’abord, le druide Allanon, joué par Manu Bennett (Azog dans Le Hobbit) est à la fois touchant et inspire un certain respect de par la stature de l’acteur (même si son jeu est loin d’être incroyable). Après il est vrai que les personnages de druide/mage/sorcier sont pour moi LA figure incontournable d’une bonne fantasy et donc je n’ai aucun avis objectif sur ce personnage. Je trouve le costume très réussi tout comme l’idée des runes gravées derrière son crâne. C’est un fan-service personnel!

Mais celle vers qui va toute mon admiration est Eretria, la vagabonde. Ivana Baquero (a bien grandi depuis Le Labyrinthe de Pan!) est celle qui joue le mieux. Cette jeune actrice est vraiment très douée! Dès son apparition, on sent une différence très nette entre elle et Poppy. Très attachante, à la fois douce et bad-ass, incapable de trouver sa place dans le monde, mais aussi dans cet improbable trio, son évolution est sans aucun doute la plus efficace. D’ailleurs, elle vole assez vite la vedette à Will, car son personnage est plus complexe; déclenchant plus rapidement notre empathie.

CONCLUSION

En fait voilà… La saison 1 des Chroniques de Shannara, et bien c’est réussi! C’est drôle, réaliste, épique et divertissant. Si la cible reste quand même les ados, vous pourrez y accrocher en grand fan de fantasy (traditionnelle) que vous êtes! Sinon, vous pourriez en effet trouver ça très classique et trop cliché, mais on ne pourra pas dire que MTV n’a pas fait d’effort. À suivre pour la saison 2…

Les Chroniques de Shannara saison 1

Créée par Alfred GoughMiles Millar

D’après les romans de Terry Brooks

Avec Austin Butler, Ivana Baquero, Manu Bennett, Poppy Drayton, John Rhys Davies

MTV Productions

Disponible sur NETFLIX

Eldricht Tales

A propos de Arwen

Je m’appelle Marie et j’ai 29 ans. J’ai fait des études de cinéma pour devenir scénariste. J’ai travaillé entre autre pour des chaînes jeunesse et des productions de dessins animés. Egalement auteur jeunesse, j'ai publié 4 livres à ce jour. Je suis une passionnée de littérature et de cinéma bien sûr! Tout ce qui touche au fantastique (et à ses cousines Fantasy et Féerie) me parle tout particulièrement. Je développe actuellement mon premier roman pour la jeunesse!

Lisez aussi

Les Ombres assassines – L’Académie Diplomatique d’Isuldain tome 1 – Arthur Ténor

La secte d’Anghor l’avait promis à Isuldain : sa capitale Éa-Kyrion connaîtrait la pire vague …

Le Sang des 7 Rois – Livre Deux – Régis Goddyn

Le sang des 7 rois est une série de fantasy en 7 tomes, écrite par …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *