Home / Musique / Métal / Legendary Years – Rhapsody of Fire

Legendary Years – Rhapsody of Fire

Après moult changements dans l’équipe italienne depuis 1993, notamment en 2011 avec le départ du trio Turilli/Leurquin/Guers, et plus récemment le remplacement de Fabio Leone par Giacomo Voli, il est l’heure de passer à autre chose.
Sans doutes nostalgique de la belle époque, me voilà devant un album au nom similaire d’un certain Legendary Tales… Oui, c’est vieux ! et non ça ne me rajeunit pas…

Globalement, Legendary Years retrace les morceaux légendaires, comme son nom l’indique, sortis entre 1997 et 2002. Je dois avouer que j’avais un peu lâché les actus du groupe depuis un petit moment. A travers les différents morceaux qui composent cet album, je découvre avec surprise la nouvelle voix du groupe et je  suis impressionnée par la qualité vocale de Giacomo Voli, à tel point que j’en oublie le retrait de Fabio Leone (pardon monsieur…), pourtant chanteur emblématique de Rhapsody Of Fire. Je peux difficilement parler de charisme puisque que je ne fais qu’écouter le son extraordinaire qui sort de mon ampli en ce moment-même, je vais simplement insister sur sa maîtrise vocale que je considère comme tout à fait plaisante. Je ne passerais pas non plus à côté de la dextérité inégalée de Manu Lotter, qui a rejoint la formation en tant que batteur l’année passée.
En résumé, vous pourrez (re)découvrir dans ce best-of réenregistré de bout en bout, différents titres phares du groupe issus des albums Legendary Tales (1997), Symphony of enchanted lands (1998), Dawn of victory (2000), Rain of a thousand flames (2001) et Power of a dragonflame (2002).

Pour terminer ma chronique, je vous propose mon top 3 de cette petite pépite :
Emerald sword (quel morceau fantastique !)
Dawn of victory (difficile de passer à côté)
Rain of a thousand flames (en trois mots : « Emerald Sword Saga »)

Pour conclure cette chronique en deux lignes, il n’y a rien de nouveau sur ce nouvel opus qu’on ne connait déjà, mais on peut difficilement nier qu’il marque un nouveau point de départ pour le groupe, dû au nouveau line-up. De mon point de vue, cet opus marque avec franche réussite les 20 ans du Metal Symphonique vu par Rhapsody (of Fire). A écouter d’urgence si vous êtes fans de balades Epic Sympho Power (dans l’ordre que vous voulez) et de Christopher Lee, of course !

RHAPSODY OF FIRE
Legendary Years
AFM Records / Napalm Records
2017

About Izzy

C’est l’histoire d’une fille qui n’a pas toute sa tête et qui n’est pas toute seule dedans d’ailleurs… Passionnée d’arts graphiques et de littérature fantastique, issue de diverses formations artistiques et amoureuse de la musique depuis belle lurette, elle cherche à faire partager ses passions à travers des productions de concerts. C’est ainsi qu’en 2012 elle crée une association de production de concerts indépendante sur la capitale, Extrême Factory. En parallèle, elle est chroniqueuse pour différents webzines musicaux et commence ainsi une carrière de schizophrène mélomane.

Check Also

The 13th Hour – Onirik Illusion

  Quelques années après leur démo éponyme Onirik Illusion (sortie en 2008), le sextet parisien revient …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *